TV

66 minutes : Se procurer des armes à feu facilement ? C'est possible en France (vidéo)

66 minutes : Se procurer des armes à feu facilement ? C'est possible en France (vidéo)

Dans son magazine d’information dominical, Xavier de Moulins est revenu sur la facilité de se procurer une arme en France. Dans un reportage glaçant, l’équipe de journalistes a mis en avant les failles de notre système français. Non Stop Zapping vous dévoile cette séquence.

Ce dimanche 25 mars, "66 minutes" proposait un reportage sur les armes à feu en France. C’est au lendemain de la fusillade dans un lycée Grassois, que la réponse à la question "comment un lycéen de 17 ans a pu se procurer une arme à feu en France ?"  mérite quelques éclaircissements. Dans son magazine d’actualité hebdomadaire, Xavier de Moulins a tenté d'y répondre et de mettre en avant cette réalité encore méconnue sur notre territoire.
Se procurer une arme à feu à France ? Ce n’est pas si difficile apparemment. C’est en tout cas ce qu’a essayé de démontrer cette enquête. Et le résultat est saisissant, à faire froid dans le dos même. Au cours de leur investigation, les journalites se sont rendus dans une armurerie en caméra caché. "C’est monstrueux ce que l’on vend des fois : les lacrymogènes, les pistolets à balle en caoutchouc ou même les coups de poings électriques" évoque un des vendeurs dans cette boutique, conscient du problème.

Acheter un fusil à pompe sans licence, rien de plus facile !

Quant au flash-ball, l’arme utilisée par les forces de police en cas d’urgence, il suffit d’un certificat médical et une pièce d’identité pour en faire l'achat dans le civil. Deux fois moins puissante, elle reste pourtant dangereuse et peut blesser gravement un individu. Mais l’enquête ne s’arrête pas là. Sans avoir la licence obligatoire pour détenir une arme à feu en principe, l’équipe va réussir à se procurer un fusil à pompe grâce à un site d’armurerie en ligne. A la grande surprise des journalistes, le site ne va ni vérifier leur identité ni leur licence. Résultat : trois jours après l’arme est bien livrée dans leurs locaux. En France, près de 4 millions d’armes à feu sont répertoriées, même si selon Pascal Girault, directeur du service central des armes, interviewé dans le reportage "il est impossible de déterminer exactement combien il y a d’armes à feu en France." 

Par Julie Rose

Réagissez à l'actu people