TV

6 à la maison : Bérengère Krief addict aux réseaux sociaux prend une décision radicale (vidéo)

6 à la maison : Bérengère Krief addict aux réseaux sociaux prend une décision radicale (vidéo)

Pour sa première mercredi 21 octobre, l’émission "6 à la maison" recevait Thierry Ardisson, François Berléand, Julien Doré et Bérengère Krief. L’humoriste est revenue sur son addiction aux réseaux sociaux, notamment à Instagram et sur sa décision radicale.

France Télévisions a fait le choix de proposer une émission éphémère aux téléspectateurs en deuxième partie de soirée. "6 à la maison" a donc débarqué sur France 2 mercredi 21 octobre et durera le temps du couvre-feu. Le programme soutient le monde de la culture et reçoit des personnalités différentes chaque jour. Pour la première, Thierry Ardisson, François Berléand, Julien Doré et Bérengère Krief ont ouvert le bal. L’occasion de découvrir une anecdote de Thierry Ardisson sur François Berléand, cette fois où il a "torché au champagne" l’acteur ! L’humoriste Bérengère Krief a fait quelques confidences également.

Une décision qui lui libère "pas mal de temps"

Au moment d’évoquer le confinement qui a mis à l’arrêt de nombreux spectacles et tournages, Anne-Elisabeth Lemoine propose de découvrir une vidéo postée sur le compte Instagram de Bérengère Krief et sur laquelle elle danse au rythme de la chanson "Au bal masqué" de la Compagnie Créole. Pour coller aux paroles, l’humoriste porte un masque. Une séquence qui fait beaucoup rire en plateau. "Là c’est la fin du confinement, on voit que je suis un peu au bout de mon slip" confie la comédienne. Et elle fait cette confidence : "J’ai arrêté Instagram depuis parce que du coup je laisse des traces… J’ai une vraie addiction aux réseaux sociaux et depuis le 31 juillet je fais autre chose en fait !" Une décision radicale qui lui permet de dégager "pas mal de temps". Et depuis l’été, finis les montages vidéos, Bérengère Krief poste moins régulièrement sur le réseau social. Sa dernière publication date du 2 octobre dernier.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people