TV

6 Français morts au Niger : Un général dénonce "un scénario d'attaque terroriste" (vidéo)

6 Français morts au Niger : Un général dénonce "un scénario d'attaque terroriste" (vidéo)

Ce dimanche 9 août, huit personnes ont été tuées au Niger, dont six Français et deux Nigériens. Au micro de CNews, ce lundi 10 août, un général a déploré "un scénario d'attaque terroriste". Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La terrible nouvelle est tombée ce dimanche 9 août. Huit personnes, dont six Français et deux Nigériens ont été tués par des hommes armés venus à moto dans la zone de Kouré, (60 kilomètres de Niamey, capitale du Niger). Les six Français étaient employés par l'ONG ACTED et circulaient dans une voiture de l'organisation, accompagnés par un guide et le chauffeur du véhicule. Ils ont été pris en embuscade par des hommes armés. Ce dimanche soir, l'Elysée a partagé un communiqué expliquant : "Le Président de la République, M. Emmanuel Macron s'est entretenu avec son homologue nigérien, M. Mahamadou Issoufou, Président de la République du Niger, au sujet de l'attaque meurtrière qui a lâchement frappé un groupe de travailleurs humanitaires ce matin dans la région de Kouré à une cinquantaine de kilomètres de Niamey. (...) Le Président de la République et le Président nigérien tiennent à rappeler que tous les moyens sont et seront mis en œuvre pour élucider les circonstances de cet attentat meurtrier dans les prochaines heures.".

"On est plutôt dans un scénario d'attaque terroriste"

Ce lundi 10 août, le Général Jérôme Pellistrandi était invité en duplex sur CNews et s'est exprimé sur cette terrible attaque qu'il juge "terroriste". Il a révélé : "On a trois types d'actions violentes. On a le braconnage, on a le banditisme mais là, le mode d'action illustre se rapproche de celui des groupes armés terroristes : des attaques très rapides, en moto, très déterminés puisqu'il semblerait notamment qu'une femme a été rattrapée et massacrée. On est plutôt dans un scénario d'attaque terroriste, qui va certainement être confirmée dans les heures à venir parce que les autorités nigériennes et les autorités françaises qui se trouvent sur place vont essayer de déterminer ce qu'il s'est passé.". Pour le moment, l'attaque n'a pas encore été revendiquée. 

 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people