TV

50 mn Inside : Anissa, la veuve de Jean-Luc Delarue pousse un violent coup de gueule (Vidéo)

50 mn Inside : Anissa, la veuve de Jean-Luc Delarue pousse un violent coup de gueule (Vidéo)

Depuis le décès du présentateur Jean-Luc Delarue, une véritable bataille juridique fait rage entre Élisabeth Bost, son ex-femme et Anissa Delarue, la veuve du journaliste. En effet ces dernières se disputent l'héritage laissé par Jean-Luc Delarue, soit 22 millions d'euros. Ce mardi 9 février, s'ouvrait le procès devant le tribunal de instance de Paris. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le 23 août 2012, le monde de la télévision pleurait le décès d'un de ses plus emblématiques animateurs, Jean-Luc Delarue. En effet, atteint d'un cancer de l'estomac le présentateur de Ca se Discute s'est éteint, laissant derrière lui un joli héritage. Et c'est d'ailleurs cet héritage en question qui fait rage aujourd'hui entre Elisabeth Bost, l'ex-femme de Jean-Luc Delarue, et mère de Jean son fils, et Anissa Delarue la veuve de l’animateur de télévison.

Car peu de temps avant sa mort, Jean-Luc Delarue avait réécrit son testament, en stipulant bien qu'il voulait que sa fortune et l’ensemble de ses biens soient divisé en deux. Une partie pour son fils Jean, et l'autre pour la femme qu'il venait d'épouser quelques mois avant, à savoir Anissa Khelifi. Calomniée durant de nombreuses années, Anissa Delarue s'est rendue ce mardi 9 février devant le tribunal de grande instance de Paris, afin de défendre les dernières volontés de son défunt mari.

"J'ai été calomniée depuis presque quatre ans"

Interrogée par nos confrères de 50mn Inside, Anissa Delarue a poussé un violent coup de gueule à l’encontre d’Élisabeth Bost. « J'ai été calomniée depuis presque quatre ans, de toutes parts. J'ai laissé dire, j'ai laissé faire. Aujourd'hui elle s'attaque à un symbole sacré, qui est le mariage, notre mariage. Notre relation, notre histoire. A Jean-Luc aussi. Donc je suis venue défendre cette histoire devant les tribunaux, il était important que je sois là aujourd’hui. »

La délibération de ce procès aura lieu quant à elle le 15 mars prochain. Anissa Delarue de son côté, espère que les dernières volontés de son mari seront respectées. « C'est un 50/50, c'est équitable. Ce sont ses volontés, il faudra les respecter. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people