TV

20H30 le dimanche : Eric Dupond-Moretti dézingue les réseaux sociaux (vidéo)

20H30 le dimanche : Eric Dupond-Moretti dézingue les réseaux sociaux (vidéo)

Dimanche 1er décembre, Eric Dupond-Moretti était l'invité de Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche". Le célèbre avocat a poussé un gros coup de gueule contre les réseaux sociaux et ceux qui les utilisent de façon anonyme. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

L'avènement d'internet est à double tranchant. Le web a donné la possibilité au monde entier, pour peu qu'on ait accès à un téléphone ou un ordinateur, d'être connecté au reste du monde, d'être au courant des dernières actualités, et surtout de pouvoir s'exprimer librement. Une réalité un brin plus nuancée dans certains pays (bonjour la Chine) où la liberté d'expression sur internet est très limitée, et l'accès aux réseaux sociaux interdit. Mais en donnant la possibilité à tout le monde de donner son opinion, les réseaux sociaux ont peut-être fait une erreur : créer l'anonymité la plus parfaite pour celui qui la souhaite. Ainsi, des millions de personnes peuvent chaque jour donner le pire des opinions possibles partout où cela leur chante, sans jamais risquer une sanction pour leurs propos, même si ils sont à caractère racistes, antisémites ou incitant à la haine. Une situation régulièrement dénoncée par bon nombre d'associations et de personnages publics, comme Eric Dupond-Moretti hier soir.

"Si je dis des saloperies, ça m'arrive, autant que je signe mes propos"

Le célèbre avocat français était l'invité de Laurent Delahousse dans "20h30 le dimanche". Il a poussé un violent coup de gueule contre les réseaux sociaux et ceux qui les utilisent à mauvais escient, en estimant que la seule solution pour éviter le déferlement de la haine était de mettre fin à l'anonymat : "Ça devrait être un grand outil de démocratie participative, c'est une poubelle à ciel ouvert pour frustrés anonymes" commence-t-il. Quand Laurent Delahousse demande quelle est la solution, il est clair : "Par exemple on interdit l'anonymat. Par exemple si je dis des saloperies, ça m'arrive, autant que je signe mes propos. Quand Guacamole425 écrit des saloperies sur tout le monde, le type il a rien d'autre à foutre que critiquer, avec l'orthographe tout à fait exceptionnel qu'on trouve sur les réseaux sociaux, le manque de nuance, d'intelligence, je vois pas trop à quoi ça sert tout ça". On est pas près de voir Eric Dupond-Moretti en train de se lâcher sur Twitter.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people