Télé-réalité

Mad Mag : Amélie Neten en colère, elle balance sur les caprices de Benoît Dubois et Emilie Picch (vidéo)

   / 5  
Mad Mag : Amélie Neten en colère, elle dénonce les caprices de Benoît Dubois et Emilie Picch !
1
Mad Mag : Amélie Neten en colère, elle dénonce les caprices de Benoît Dubois et Emilie Picch !
Nikola et Julien se moquent de Virgil !
2
Nikola et Julien se moquent de Virgil !
Darko permet aux jumelles de voir leur famille !
3
Darko permet aux jumelles de voir leur famille !
Zouk Machine s'invite à un mariage !
4
Zouk Machine s'invite à un mariage !
Un dessert pas très apétissant !
5
Un dessert pas très apétissant !

ZAPPING - Jeudi soir, dans le Mag Mag, les chroniqueurs débattaient au sujet des "caprices de stars" mais cela a vite dégénéré. En effet, Amélie Neten, très remontée, a tenu à balancer sur les caprices de ses deux collègues, Benoît Dubois et Emilie Picch. Non Stop Zapping vous en dit plus !

Dans Les Marseillais & les Ch’tis vs Le Reste du Monde, Julien et Nikola ont pris un plaisir immense à se moquer de Virgil. En effet, ils lui font croire qu’un courrier venant d’arriver à la villa stipule que la première personne qui aura sauté dans la piscine sera immunisée pour les nominations. Bien sûr, Virgil se précipite dedans sans savoir que ce n’était qu’une mauvaise blague. Lors du prime de Secret Story, Darko a donné l’occasion aux jumelles de voir leur sœur et leur père et ce fut une joyeuse cacophonie. Du côté de 4 mariages pour 1 lune de miel, le groupe Zouk Machine s’est invité dans le mariage d’une des candidates et ont mis une sacrée ambiance.

Amélie Neten balance sur ses collègues

Jeudi soir, dans le Mad Mag, Martial faisait débattre ses chroniqueurs au sujet des "caprices de stars" et la conversation a vite dégénéré. Emilie Picch et Benoît Dubois ont commencé à dire que certains caprices étaient nécessaires "pour travailler dans de bonnes conditions". Mais en entendant cela, Amélie Neten est sortie de son silence et a balancé sur ses deux collègues : "Oui, bah vous avez quand même des caprices tous les deux !". "Avant, j’étais là le lundi et le mardi mais comme mademoiselle et monsieur n’ont pas accepté de travailler le vendredi, j’ai dû, moi, changer mes jours" Conclut-elle, très remontée.

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people