Télé-réalité

La Villa des coeurs brisés 2 : Martika traitée de "menteuse" et clashée par Anaïs Camizuli (Vidéo)

La Villa des coeurs brisés 2 : Martika traitée de "menteuse" et clashée par Anaïs Camizuli (Vidéo)

Ce lundi, dans l'épisode 41 de "La Villa des cœurs brisés 2" diffusé sur NT1, un nouveau clash a éclaté entre Martika et Anaïs Camizuli. Cette dernière lui a reproché de jouer sur deux tableaux avec Anthony, et de ne pas être sincère sur ses sentiments pour le jeune homme. Ne supportant plus son double-jeu, la Marseillaise a pété un plomb. Non Stop Zapping vous propose de revoir la séquence.

Martika a fait une arrivée fracassante dans "La Villa des coeurs brisés 2". A peine ses valises posées, la jeune femme proposait aux garçons une partie de pétanques loin des filles de la villa. Une proposition qui n'avait pas du tout plu à Anaïs Camizuli, alors en couple avec Anthony. La considérant comme une menace pour son couple, elle n'avait pas hésité à clasher l'ex-candidate du Bachelor, se jetant à plusieurs reprises sur elle. Finalement, la bonne ambiance est revenue lorsque Martika a fait la rencontre de Thomas, son prétendant. Entre baignade sexy dans un jacuzzi et baisers complices, la jeune femme a totalement oublié Anthony. Mais leur relation a été un échec et Martika s'est retrouvée célibataire.

"Tu veux tous les hommes"

Ce lundi, dans l'épisode inédit de "La Villa des coeurs brisés 2", Martika a passé la journée avec Anthony. Sur place, elle lui a fait une déclaration, les larmes aux yeux. Lors de son retour, les candidats ont voulu avoir ce qu'il s'était passé entre eux et si Martika avait craqué pour Anthony. "Il me prenne pour une croqueuse d'hommes alors que je n'ai embrassé ni Anthony, ni Vincent (...) Je ne joue avec personne", a-t-elle confié. Pour Anaïs Camizuli, ses déclarations ne sont pas vraies. "Tu es une menteuse (...) Tu ne penses jamais la même chose (...) Tu nous pousses à bout. Qu'est-ce que tu fous-là ? Casses-toi. Tu n'es pas déçue par les hommes, tu veux tous les hommes", a-t-elle lâché.

Par Clara Pouvil

Réagissez à l'actu people