Télé-réalité

Des candidats de téléréalité échappent aux tirs de Daesh en Syrie !

Des candidats de téléréalité échappent aux tirs de Daesh en Syrie !

Un tout nouveau concept de télé-réalité vient d’arriver en Australie. En effet, exit la dizaine de candidats enfermés dans une maison ou au contraire livrés à eux-mêmes sur une île déserte, désormais la chaîne SBS a lancé "Go Back To Where You Came From", un programme dans lequel les participants sont envoyés en zones à risque, comme en Syrie, en Irak ou encore en Birmanie.

Ces dernières années, de nombreuses émissions de téléréalité ont fleuri. Ainsi, après le succès de Loft Story, TF1 avait lancé une version modernisée du programme : Secret Story. Depuis, NRJ 12 diffuse régulièrement son émission phare : "Les Anges de la téléréalité". Récemment, les candidats étaient d’ailleurs en plein tournage d’une toute dernière édition : "Les Anges All Star", le concept visant à regrouper les fortes personnalités des saisons précédentes. Plus encore, d’autres émissions du genre ont également vu le jour, à l’instar de "Qui veut épouser mon fils ?". Loin des scénarios habituels, il s’agit là de mère venues accompagnées de leurs fils dans le but de trouver l’élue du cœur de ces derniers. Seulement, si la téléréalité attire, elle détruit également. En effet, Laurent Lenne, l’ancien prêtre anglican de la saison 2 de Secret Story avait raconté au micro de MFM Radio sa descente aux enfers : "Faute de projets et faute d’ambition, je suis tombé dans une déprime devenue dépression", avait-il confié avant d’ajouter : "J’avais envie de ne plus vivre, de mettre fin à mes jours"

Les candidats de téléréalité en ligne de front face à Daesh

Désormais, une toute nouvelle émission australienne vise à briser les idées reçues sur la téléréalité. En effet, au lieu de confiner les candidats au sein d’une maison comme dans Secret Story, "Go Back To Where You Came From" les pousse à dépasser leurs limites et à une ouverture d’esprit étonnante. Et pour cause, les participants au programme sont envoyés dans des camps de réfugiés en Syrie, en Irak ou encore en Birmanie. Ainsi, sur place, ils se mettent dans la peau de citoyens locaux et apprennent à faire face aux dangers. Une démarche déjà observée sur les premières images de l’émission, diffusées sur la chaîne SBS. Dessus, trois des six participants sont alors filmés en train de fuir les tirs de l’Etat Islamique en Syrie. Bienque munis de gilets pare-balles, les candidats sont accompagnés par des guides s’assurant de leur sécurité, clamant alors : "Bon, ce sont des tirs. Baissez-vous, d’accord ?", avant de poursuivre : "Baissez-vous, très bas. Accroupissez-vous derrière ce mur. On ne veut pas qu’ils détectent notre présence. Ils sont juste en face de nous".

La situation jugée trop dangereuse, la chaîne SBS rassure

Face aux multiples réactions suscitées par ces images terrifiantes, SBS avait alors tenu à rappeler les mesures de sécurité prises en amont dans un communiqué officiel : "(L’équipe de tournage) a été escortée sous protection jusqu’aux lignes de front syriennes par des combattants kurdes défendant un village menacé par l’Etat Islamique (…) et s’est retrouvée sous le feu d’insurgés de l’Etat Islamique situé non loin", a expliqué la chaîne avant de compléter : "L’équipe de sécurité armée était préparée pour un incident de cette nature et a rapidement réagi pour mettre les participants et l’équipe de tournage en sécurité".  

Réagissez à l'actu people