Sport

Zlatan Ibrahimovic recalé par François Hollande (vidéo)

   / 5  
Zlatan Ibrahimovic recalé par François Hollande par l'intermédiaire de Stéphane Le Foll
1
Zlatan Ibrahimovic recalé par François Hollande par l'intermédiaire de Stéphane Le Foll
Le porte-parole du gouvernement a répondu au Suédois
2
Le porte-parole du gouvernement a répondu au Suédois
Le ministre de l'agriculture a glissé quelques tacles
3
Le ministre de l'agriculture a glissé quelques tacles
Le tout devant un parterre de journalistes
4
Le tout devant un parterre de journalistes
Un match qui ne fait que commencer
5
Un match qui ne fait que commencer

Dans une interview parue ce mardi, Zlatan Ibrahimovic avait assuré pouvoir rendre François Hollande populaire. La réponse du président de la République, par l'intermédiaire de Stéphane Le Foll, a été sans appel.

Entre François Hollande et Zlatan Ibrahimovic, le courant n'est pas toujours bien passé. Alors quand l'ancien joueur du Paris Saint Germain a assuré, dans une interview accordée au quotidien Le Monde le mardi 6 juin dernier, "pouvoir rendre populaire François Hollande" sans toutefois savoir "(s'il) en avait envie", on se doutait qu'il ne finirait pas conseiller du président pour autant. C'est désormais une certitude.

 

Hollande zlatane Ibrahimovic

 

En effet, lors du traditionnel point presse du conseil des ministres ce mercredi 8 juin, Stéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, s'est substitué au chef de l'Etat pour faire passer un message au fantasque footballeur suédois : "Le président de la République comptera sur le travail engagé, les résultats à obtenir, la réussite (...), la capacité à faire face et sur l'action que nous conduisons et pas sur les propositions de service d'un joueur de football".

 

A deux jours du début de l'Euro 2016, le ministre de l'agriculture a par ailleurs alerté le footballeur. Malgré les critiques qui s'abattent sur François Hollande, gérer un pays n'est pas une mince affaire y compris pour le meilleur buteur du PSG en Ligue 1 : "Je me dis que le football, quelques fois, donne beaucoup d'ambition mais que dans une grande démocratie, c'est parfois un peu plus compliqué que cela".

 

1 partout, balle au centre...

Par Cyrille Hugot

Réagissez à l'actu people