Sport

Zinédine Zidane rend hommage à Jacques Chirac en conférence de presse (vidéo)

Zinédine Zidane rend hommage à Jacques Chirac en conférence de presse (vidéo)

Vendredi 27 septembre en conférence de presse, l'entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane a rendu hommage à l'ancien président de la République Jacques Chirac. Une séquence à retrouver en vidéo sur Non Stop Zapping.

Le 12 juillet 1998, Zinédine Zidane entre à jamais dans le coeur des Français. Le mythique numéro 10 de l'équipe de France de football inscrit un doublé de la tête en finale de la Coupe du monde face au Brésil, offrant le graal suprême aux Bleus pour la première fois de leur histoire face à la meilleure équipe du monde. Son visage souriant et son crâne dégarni iront orner le soir même la façade de l'Arc de Triomphe à Paris, au milieu de millions de supporters en transe. Un autre homme fait parler de lui ce soir là : Jacques Chirac, président de la République, qui écorche le nom des joueurs lors de l'avant-match au Stade de France, avant d'aller déposer un énorme baiser sur le crâne chauve de Fabien Barthez dans les vestiaires après la victoire. 21 ans plus tard, Jacques Chirac s'est éteint à l'âge de 86 ans, laissant plein de souvenirs aux Bleus de 98.

"Je le connaissais personnellement"

Si ils sont nombreux à avoir réagi dans les médias jeudi (Lilian Thuram, Didier Deschamps, Emmanuel Petit, Franck Leboeuf, etc.), "Zizou" n'avait encore rien dit. Ce fut le cas dès vendredi lors de la conférence de presse de l'entraîneur du Real Madrid, qui a eu un mot pour ce président pas comme les autres : "Je suis triste, tout simplement, parce qu'en plus je le connaissais personnellement. Il a été notre président mais il a été surtout le président de tous les sportifs, l'ami de tous les sportifs. Il adorait les gens, pas simplement le milieu de la politique. Je pense qu'il adorait les gens même les plus retirés dans les campagnes. Il a toujours été comme ça" a déclaré le mythique numéro 10. "Ce dont je me rappelle de lui, ce sont les petits moments qu'on a eus (ensemble) et qui le sortaient de la politique. Il était content de parler d'autre chose, ça se sentait. Je garde un très bon souvenir de lui" a-t-il conclu.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people