Sport

Zap sport du 20 décembre : L'OM n'y arrive plus (vidéo)

Zap sport du 20 décembre : L'OM n'y arrive plus (vidéo)

Triste scénario pour l'Olympique de Marseille, mercredi 19 décembre, qui s'est fait éliminer de la Coupe de la Ligue par Strasbourg. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La séance aux tirs au but n'a pas été des plus glorieuses pour l'OM. Mercredi 19 décembre, en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue, les Phocéens se sont un peu plus enfoncés dans la crise en se faisant éliminer par Strasbourg (1-1, 4tab à 2). Après le match, plusieurs joueurs se sont montrés lucides quant à la situation du club, à l'instar d'Adil Rami : "On est loin du compte. Il va falloir se préparer mentalement à être critiqué et chahuté. Cela fait partie de la vie d'un footballeur. Il va falloir se servir de ça et essayer de faire mieux. De toute façon, on ne peut pas faire pire. Mais j'ai confiance en mes coéquipiers. Ça peut paraitre paradoxale mais je reste positif", a-t-il déclaré en zone mixte.

Dimitri Payet assume

Du côté de Dimitri Payet, qui s'est loupé sur un penalty et un tir au but, là encore le discours est lucide : "Ce soir, cette élimination est pour moi. Mais s'il faut retirer un penalty demain, je le referai. Pour l'instant, on travaille, mais ça ne paie pas. On va retenir notre deuxième mi-temps car au moins, on s'est créée des occasions, et Strasbourg n'en a pas eu. On est toujours là, on ne lâche pas, il n'y a pas de malaise. Je ne sais pas si c'est la crise mais c'est vrai que l'on n'est pas dans une période positive. Je ne pense pas que le départ du coach changera les résultats. On est tous ensemble, joueurs, coach et staff compris." Toujours en Coupe de la Ligue, Rennes et Bordeaux se sont qualifiés pour les quarts de finale en battant respectivement Nantes (2-1) et Dijon (1-0). Direction les quarts de finale, les 8 et 9 janvier. Lyon affrontera Strasbourg, Monaco jouera contre Rennes, pour Bordeaux ce sera Le Havre, quant à Guingamp, il faudra tenir bon face au Paris Saint-Germain.

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people