Sport

Zap sport du 2 avril : Saint-Étienne renverse Nîmes (vidéo)

Zap sport du 2 avril : Saint-Étienne renverse Nîmes (vidéo)

Au programme du zap sport de ce mardi 2 avril : zoom sur la victoire de Saint-Étienne face à Nîmes. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Lundi 1er avril, Saint-Étienne s'est imposé face à Nîmes (2-1), grâce à un but de Robert Beric sur une ouverture de Valentin Vada. Les Stéphanois s'installent à la quatrième place de Ligue 1 devant l'OM.  Mais le but contestable de Robert Beric, qui a demandé l'aval du VAR, a fait polémique. Une assistance vidéo à l'arbitrage que conteste grandement Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes : "Par rapport au but de Beric, le VAR n'intervient que dans certaines situations. L'arbitre dit qu'on n'a pas à revenir sur une touche si on s'est trompé sur la décision. Cela n'entre pas dans le protocole. C'est ce que l'arbitre nous a expliqué à la fin. Les joueurs savent que la touche était pour nous et, du coup, ne se replacent pas comme il aurait fallu."

Le sort de Bruno Genesio bientôt fixé

Du côté des Stéphanois en revanche, on savoure la victoire. "On va plus retenir les trois points. C'était un match difficile, on est tombés sur une très bonne équipe de Nîmes, il y a eu beaucoup d'occasions. Je pense qu'on aurait pu tuer le match avant, on est fatigués des deux côtés" a estimé Yann M'Vila, le milieu de terrain de l'AS Saint-Etienne. Ce mardi 2 avril, l'OL affrontera Rennes à l'occasion des demi-finales de Coupe de France. Les deux clubs se sont déjà affrontés vendredi 29 mars en ouverture de la 30ème journée de Ligue 1, un match alors remporté par les Lyonnais (1-0). Ce mardi 2 avril, les hommes de Bruno Genesio entendent bien l'emporter et obtenir ainsi leur ticket pour la finale de Coupe de France, un scénario qui ne s'est plus joué depuis 2012. En coulisses, c'est le sort de Bruno Genesio qui attire toute l'attention et qui devrait être fixé ce mardi soir, comme l'avait annoncé Jean-Michel Aulas. Si une prolongation est évoquée un peu partout, l'entraîneur lyonnais reste confiant : "Je n'ai pas d'état d'âme par rapport à ça, ce qui m'importe c'est d'aller en finale. Pour un entraîneur, c'est comme pour les joueurs, c'est une étape très importante dans une carrière, de se qualifier pour une finale. Encore faut-il la gagner."

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people