Sport

Zap sport du 17 mai : le pétage de plombs de Nick Kyrgios (vidéo)

Zap sport du 17 mai : le pétage de plombs de Nick Kyrgios (vidéo)

Toute l'actualité sport à retrouver sur Non Stop Zapping.

Nick Kyrgios n'en est pas à son coup d'essai. Jeudi 16 mai, lors du Masters 1000 de Rome, l'Australien a une fois de plus dérapé face à Casper Rudd, s'en prenant d'abord à un spectateur, ce qui a entraîné une sanction immédiate de l'arbitre : un jeu de pénalité pour "abus de langage". Nick Kyrgios s'est alors littéralement insurgé, se saisissant de sa chaise pour la balancer au milieu du court. Résultat : un nouveau dérapage surréaliste et une disqualification, ce qui n'était plus arrivé en Masters 1000 depuis 2005. Sur Instagram, l'Australien a tenu à présenter ses excuses : "Les émotions ont eu raison de moi et je voulais juste dire que l'atmosphère était folle aujourd'hui. C'est juste super regrettable qu'elle ait dû finir par une disqualification. Désolé Rome, à bientôt, peut-être." À bientôt, pas vraiment, puisque l'ATP a sanctionné Nick Kyrgios à de lourdes sanctions : une amende de 20.000 euros, l'obligation de payer sa chambre d'hôtel et la perte de ses 45 points au classement ATP obtenus à Rome.

Federer défend Kyrgios

Interrogé sur le comportement de Nick Kyrgios, Roger Federer a préféré tempérer : "À titre personnel, je ne pense pas qu'il devrait être suspendu. Il a quitté le terrain. Je ne sais pas, qu'est-ce qu'il a fait ? Il a abîmé une chaise ? Ce n'est pas suffisant." Dans un tout autre registre maintenant, et du côté de la natation, c'est Florent Manaudou qui pourrait bien faire l'actualité dans quelques temps. Trois ans après sa retraite, le nageur songe à Paris 2024 : "Cette petite graine qui est dans mon cerveau, qui me dit que les Jeux sont à Paris, et physiquement je sais que je peux être capable de nager vite, forcément ça donne envie, mais c'est tellement loin que c'est dur de se projeter." Suspens !

Par Sarah Errimi

Réagissez à l'actu people