Sport

Younès Belhanda : "Je suis quoi ? Un terroriste ?" (vidéo)

Younès Belhanda : "Je suis quoi ? Un terroriste ?" (vidéo)

Younès Belhanda était cette semaine l’invité de L’Equipe Enquête sur la chaîne L’Equipe. De retour dans le championnat de France, à Nice, après plusieurs saisons passées au Dynamo Kiev, l’ancien Montpelliérain est notamment revenu sur les critiques formulées sur sa pratique de l’islam par un célèbre chroniqueur. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après Hatem Ben Arfa la saison dernière, l’OGC Nice a frappé deux nouveaux grands coups sur le marché des transferts cet été en parvenant à attirer Mario Balotelli et Younès Belhanda. En perte de vitesse dans leurs clubs respectifs au cours des dernières années, les deux joueurs se sont rapidement montrés à la hauteur des espoirs fondés en eux, comme l’avait été Hatem Ben Arfa avec Claude Puel en 2015/2016. Pourtant, nombreux étaient les observateurs à s’interroger sur le recrutement niçois cet été. Chroniqueur sur RMC, Daniel Riolo avait même tenu des propos plus que limites sur le recrutement de Younès Belhanda : "Cela serait une grosse erreur parce que Belhanda, ce n'est plus trop un joueur de foot. Il a un peu vrillé. Bref, il prie beaucoup. Il est parti dans un autre monde". Niveau sous-entendus nauséabonds, on a rarement fait mieux.

"Je n'ai pas voulu répondre parce que je n'ai pas voulu l'insulter"

Malheureusement pour lui, Younès Belhanda est absolument brillant depuis le début de la saison et a joué un grand rôle dans le matelas de six points que s’est octroyé l’OGC Nice en tête de la Ligue 1. S’il s’était refusé à l’époque le moindre commentaire, Younès Belhanda a accepté de réagir cette semaine dans L’Equipe Enquête. Après avoir fait taire les mauvaises langues : "Je n’ai pas voulu répondre parce que je voulais faire d’abord ces 10 premières journées pour montrer qu’on sait jouer au foot. Ca ne m’a pas vexé mais c’est petit. Pourquoi parler de ça alors qu’on est des footballeurs ?  C’est quoi le rapport ?". Relancé sur le "contexte actuel" par le journaliste de l’Equipe, Younès Belhanda l’interrompt dans sa question : "Quel est le contexte actuel ? Y a pas de souci, je suis musulman. Je suis quoi ? Je suis terroriste ? Je pratique l’islam. (…) Je n’ai pas voulu répondre parce que je n’ai pas voulu l’insulter".

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people