Sport

Un match de football se termine après 52 tirs au but (Vidéo)

   / 5  
Un match de football s'est terminé après 52 tirs au but
1
Un match de football s'est terminé après 52 tirs au but
Les deux équipes ont eu du mal à se départager
2
Les deux équipes ont eu du mal à se départager
Il y a eu au total 26 duels
3
Il y a eu au total 26 duels
Les deux équipes étaient au coude à coude
4
Les deux équipes étaient au coude à coude
Ce n'est qu'après 52 tirs au but que le vainqueur a été désigné
5
Ce n'est qu'après 52 tirs au but que le vainqueur a été désigné

Les spectateurs se sont montrés très patients pour la fin de ce match de football amateur. Alors que le SK Batov et le FC Frystak, deux équipes de cinquième division tchèque, se sont rencontrées vendredi 3 juin, elles se sont affrontées aux tirs au but. Et ce n'est qu'au bout de 52 tirs que le gagnant a été désigné. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Alors que l'Euro 2016 approche à grand pas et que les primes des Bleus ont été dévoilées, ce sont les compétitions dans les autres pays qui font parler en ce moment. Et c'est notamment un match amateur de division régionale de République tchèque qui est à l'honneur depuis quelques jours. Alors que le SK Batov rencontrait le FC Frystak, le match a été très serré et s'est finalement terminé aux tirs au but puisque les deux équipes ne sont pas parvenues à se départager pendant les 90 minutes réglementaires. Malheureusement, les tirs au but ont été particulièrement longs.

26 duels au total

Ce n'est qu'au bout de 52 tirs que le SK Batov a finalement remporté le match avec 22 tirs contre 21, au bout de 26 duels de chaque côté. Alors que Frystak a eu trois chances de l'emporter, ses tireurs ont échoué à chaque fois. Et c'est finalement Jan Hrebacka qui a offert la victoire à l'équipe adverse en envoyant la balle au-dessus de la barre transversale suscitant des applaudissements de soulagement de la part des spectateurs. Selon le quotidien DNES, le président de Frystak a indiqué qu'il avait voulu partir après 40 tirs au but car "il avait un barbecue à la maison". De son côté, Jan Hrebacka a affirmé que ses coéquipiers ne lui en voulaient pas : "Ils étaient contents de pouvoir rentrer à la maison".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people