Sport

Un judoka fait tomber son portable pendant le combat et se fait disqualifier (vidéo)

Un judoka fait tomber son portable pendant le combat et se fait disqualifier (vidéo)

Ce samedi 11 mai lors du Grand Slam de Bakou, un judoka portugais a été disqualifié à cause de son téléphone portable. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Du vendredi 10 au dimanche 12 mai avait lieu le Grand Slam de Bakou, en Azerbaïdjan. Pendant ce fameux tournoi de judo qui a réuni 431 judokas (256 hommes et 175 femmes), un incident a malheureusement empêché l'un des sportifs de défendre les couleurs de son pays, le 11 mai. Il s'agit en effet du judoka portugais Anri Egutidze, qui a décidément oublié un précieux détail en rentrant sur le tatami. Alors qu'il commence à affronter son adversaire, le Suédois Robin Pacek, le jeune judoka a en effet omis de retirer de son judogi son téléphone portable. À peine 13 secondes après que la compétition ait démarrée, l'arbitre donne le signal d'interrompre le jeu, lorsqu'il s'aperçoit que le compétiteur de 23 ans a fait tomber son précieux compagnon de poche sur le tapis. Sans ménagement, celui-ci a aussitôt sanctionné le Portugais, en déclarant sa disqualification directe. Une sentence lourde, mais logique, puisque le règlement interdit formellement la possession de tout objet sur soi pendant le combat.

Une compétition remportée par les Japonais

Visiblement remonté et plein d'espoir, le judoka responsable de l'arrêt du jeu a récupéré son portable, ramassé par son concurrent et l'a fait glisser loin de lui sur plusieurs mètres. S'il semble penser pouvoir ainsi recommencer le combat, Anri Egutidze a eu la malchance de découvrir que la décision de l'arbitre n'était pas négociable. Dans la vidéo dévoilée notamment sur la chaîne YouTube de la fédération internationale de judo, on le voit dépité, se prendre la tête entre les mains. Cette erreur est d'autant plus étonnante, lorsque l'on sait que le judoka n'est pourtant pas novice dans la discipline sportive. Voilà en tout cas une mésaventure qui risque de rester gravée dans sa mémoire et de l'inciter à davantage de vigilance à l'avenir… Au cours de cette célèbre compétition, remportée par le Japon avec ses deux médailles d'or, deux médailles d'argent et une de bronze, la France s'est classée à la huitième position, sur un total de 57 pays représentés.

Par Nina Siahpoush

Réagissez à l'actu people