Sport

Trophée Andros : Olivier Panis et Adrien Tambay en viennent aux mains après un accrochage (vidéo)

Trophée Andros : Olivier Panis et Adrien Tambay en viennent aux mains après un accrochage (vidéo)

Les grands noms du sport automobile français étaient réunis ce week-end à l’Alpe d’Huez pour la troisième manche du Trophée Andros. Une manche marquée par le dangereux accrochage entre Olivier Panis et Adrien Tambay qui en sont venus aux mains quelques instants plus tard pour régler leur différend. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Le sport automobile est un sport dangereux. La tragique disparition de Jules Bianchi suite à son accident au Grand Prix du Japon est encore présente dans toutes les mémoires pour le rappeler. Cette saison, plusieurs pilotes ont d’ailleurs, une fois encore, frôlé le pire. Fernando Alonso par exemple, pourtant parmi les pilotes les plus expérimentés du circuit n’avait rien pu faire pendant le GP d’Australie pour éviter la collision avec Esteban Gutierez. Résultat, plusieurs tonneaux, une monoplace détruite mais un double champion du monde heureusement en un seul morceau. Le terrible accident entre Ryan Tveter et Zhi Chong Li lors du Grand Prix de F3 d’Autriche a lui aussi marqué les esprits.

Explication musclée entre Olivier Panis et Adrien Tambay

La saison terminée, les risques d’accident devraient baisser. Sauf qu’en cette période hivernale, les grands noms du sport automobile français disputent le traditionnel Trophée Andros. Et que, si les vitesses sont moins élevées, les risques de collision sont toujours présents.  Ancien pilote de F1, Olivier Panis l’a d’ailleurs constaté à ses dépens samedi soir à l’Alpe d’Huez après qu’Adrien Tambay l’ait tassé dans les bottes de paille dans la dernière ligne droite. Une manœuvre très dangereuse qui n’a pas du tout plu à Olivier Panis comme l’ont constaté les caméras de la chaîne L’Equipe qui ont filmé l’explication très musclée à laquelle se sont livrés les deux hommes quelques instants après l’arrivée.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people