Sport

TPMS : Henri Leconte évoque les soirées coquines de son époque en Coupe Davis (vidéo)

   / 5  
Henri Leconte a évoqué les soirées qu'il passait en tant que joueur
1
Henri Leconte a évoqué les soirées qu'il passait en tant que joueur
D'abord choqué de la question d'Estelle Denis, il a fait mine de quitter le plateau
2
D'abord choqué de la question d'Estelle Denis, il a fait mine de quitter le plateau
Après quelques secondes de flottement, il a repris sa place
3
Après quelques secondes de flottement, il a repris sa place
Il a indiqué qu'il n'avait jamais fait de sextape
4
Il a indiqué qu'il n'avait jamais fait de sextape
Mais face à Gilles Verdez, il s'est étendu sur les soirées coquines de l'époque
5
Mais face à Gilles Verdez, il s'est étendu sur les soirées coquines de l'époque

Sur le plateau de Touche pas à mon sport ce jeudi, Henri Leconte a évoqué les soirées d’après match de Coupe Davis lorsqu’il était joueur. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Après avoir critiqué Yannick Noah il y a quelques semaines, Henri Leconte s’en était pris à Karim Benzema il y a peu. "Moi je suis un peu old school, je suis de la vieille école. Je pense qu’avec ce qu’a fait Benzema, il doit être puni, il ne doit pas jouer en équipe de France. J’estime qu’on doit respecter le maillot de l’équipe de France." Il a été entendu puisque mercredi, Didier Deschamps et Noël Le Graët ont décidé de se passer du joueur du Real Madrid pour l’Euro.

"On n’a pas résisté bien sûr"

C’est donc assez logiquement que l’équipe de Touche pas à mon sport est revenue sur le cas de Karim Benzema ce jeudi 14 avril. Et le débat a rapidement dévié vers les cas personnels des chroniqueurs. Estelle Denis a alors demandé à Henri Leconte s’il avait déjà réalisé une sextape comme Mathieu Valbuena il y a quelques mois. Choqué, il a fait mine de quitter le plateau avant de répondre à la question et de poursuivre en évoquant les soirées d’après match de Coupe Davis lorsqu’il était joueur

"On est quand même en équipe de France, on se retrouve, on se marre. C’est sûr qu’après quand on gagne un match, on s’éclate mais de là à faire une sextape", a-t-il indiqué. Poussé dans ses retranchements par Gilles Verdez, il finit par en dire plus : "Les filles étaient là et elles sont toujours là. Non, on n’a pas résisté bien sûr mais on ne pouvait pas filmer et on aurait jamais fait ça."

Réagissez à l'actu people