Sport

Tour de France 2015 : Warren Barguil balance un équipier de Chris Froome dans le ravin

Tour de France 2015 : Warren Barguil balance un équipier de Chris Froome dans le ravin

Warren Barguil est l’un des meilleurs coureurs français sur ce Tour de France 2015. Dominé comme les autres par Christopher Froome et l’équipe Sky, le jeune Tricolore semble avoir trouvé une nouvelle tactique pour faire flancher le maillot jaune : envoyer ses équipiers dans le décor.

Warren Barguil est la grande révélation française de ce Tour de France 2015. Connu des spécialistes depuis ses victoires de classe sur le Tour d’Espagne 2013, le jeune coureur Tricolore se révèle depuis deux semaines aux yeux du grand public. Tombé il y a quelques jours, il a tout de même réussi à franchir les Pyrénées en limitant la casse et à conserver sa place dans le top 10 (10e) à l’entrée des Alpes. Prometteur mais encore loin des grands leaders du Tour de France 2015. Et surtout de Christopher Froome. Ultra dominateur avec son équipe Sky, le Britannique est la cible de toutes les suspicions depuis son coup de force dans la première étape de montagne. Et l’ambiance autour de sa formation se dégrade jour après jour. Alors que son coéquipier Richie Porte affirmait il y a quelques jours avoir été frappé par un spectateur présent au bord de la route, Chris Froome lui-même a affirmé avoir été aspergé d’urine sur l’étape de dimanche.

Warren Barguil propulse Geraint Thomas dans le ravin

Des moyens de déstabilisation forts mais bien moins efficace que celle employée ce lundi par Warren Barguil au cours de la 16e étape du Tour de France entre Bourg-de-Péage et Gap. Présent dans le groupe des favoris au sommet de la dernière difficulté du jour, le Français a dans la descente fait usage d’un stratagème nouveau pour déstabiliser le maillot jaune en faisant chuter son fidèle lieutenant Geraint Thomas. Alors qu’il faisait un tout droit dans un virage de la dernière descente emmenant les coureurs vers l’arrivée, Warren Barguil a tamponné le coureur britannique, le propulsant dans le ravin. Le pire a d’ailleurs été évité de peu puisque la tête de celui-ci a frappé un poteau téléphonique. Heureusement plus de peur que de mal pour Geraint Thomas qui est rapidement reparti et n’a concédé que 30 secondes à ses principaux adversaires sur la ligne d’arrivée.

Réagissez à l'actu people