Sport

Tour de France 2015 : Revivez l’incroyable 4e étape sur les pavés !

Tour de France 2015 : Revivez l’incroyable 4e étape sur les pavés !

Curieuse 4er étape que celle du Tour de France 2015. Les pavés de Paris-Roubaix n’ont pas départagé les favoris, mais ont une nouvelle fois condamné Thibault Pinot victime de la mécanique. Effrayant sur les pavés, Chris Froome a survécu mais cède son maillot jaune au revanchard Tony Martin.

Au lendemain de l'incroyable arrivée au Mur de Huy qui a notamment vu la prise de pouvoir de Chris Froome et malheureusement la très violente chute de William Bonnet qui a causé 6 abandons dont celui de Fabian Cancellara, les coureurs avaient rendez-vous avec les pavés pour cette 4e étape. Enfin en France, les participants de la Grande Boucle se sont comme prévus livrés une sacrée bataille sur les pavés et notamment les 6 passages prévus dans les 50 derniers kilomètres. L'an passé, le passage sur les pavés de Paris-Roubaix avait décidé de l'avenir de la course, avec notamment l'abandon de Chris Froome et la perte de temps (avant son abandon plus tard) d'Alberto Contador. Comment allait réagir cette fois-ci les favoris ?

Sans surprise la tension était à son maximum à l'approche du premier secteur pavé. L'apparition de quelques gouttes de pluies  n’arrangeait rien. Avant même les premiers mètres de pavés, plusieurs coureurs paraissaient extrêmement fébriles, Chris Froome le premier, ou encore Thibault Pinot. Si le premier secteur pavé n’éliminait pas de grands favoris du Tour, la course était lancée à un rythme effréné pour les 40 derniers kilomètres.

Malgré quelques frayeurs notamment pour Chris Froome qui manquait de peu de tomber de vélo à plusieurs reprises, les favoris résistaient bien à l'épreuve des pavés. Pourtant solide, Thibault Pinot était victime d'une crevaison au plus mauvais des moments à 20 km de l'arrivée. Chez les favoris, le dernier vainqueur, Nibali avait beau prendre sa chance, Chris Froome tenait bon et tentait même le contre sans toutefois trouver du soutien.

Finalement, les favoris se neutralisaient et l’étape semblait alors promise aux sprinteurs. C’était sans compter sur Tony Martin qui à 3km de l’arrivée plaçait une attaque décisive pour souffler la victoire d’étape et surtout le maillot jaune à Chris Froome !

 

Réagissez à l'actu people