Sport

Teddy Riner évoque son impressionnante perte de poids avec Laurent Delahousse (vidéo)

Teddy Riner évoque son impressionnante perte de poids avec Laurent Delahousse (vidéo)

Le champion de judo était l’invité de Laurent Delahousse samedi 18 juillet sur France 2. Il est revenu sur son confinement et sa perte de poids conséquente. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Le judoka Teddy Riner est un champion de sa discipline. Dix fois champion du monde et double champion olympique dans la catégorie des plus de 100 kg, rien que ça. Un documentaire exceptionnel intitulé "Teddy" est proposé sur France 3 ce lundi 20 juillet à 21h05, à cette occasion Teddy Riner était l’invité de Laurent Delahousse samedi 18 juillet dans le 20h. Après la diffusion d’un extrait du reportage, le présentateur est revenu sur le confinement que le champion a passé chez lui en arrangeant une salle de sport dans son bureau et sur sa perte de poids impressionnante qui en a résulté. "J’ai haï mon préparateur physique qui m’envoyait des séances un peu chargées mais ça a marché, j’ai perdu plus de 10 kilos" explique Teddy Riner.

Le judoka évoque également le report des JO

Il affiche aujourd’hui un poids de 143 kilos, "à 3 kilos de mon meilleur poids de forme" reconnaît le judoka. Laurent Delahousse ne s’arrête pas là et lui fait répéter à quel poids il se trouvait avant car le chiffre a été donné dans l’extrait. Teddy Riner ne se formalise pas et redonne son poids de 166 kilos en rigolant. "Je ne fais pas exprès de vous faire répéter" reconnaît alors le journaliste. Ils évoquent ensuite le travail "de longue haleine" réalisé par l’athlète. "Si on m’avait dit que j’aurais eu à faire les 12 travaux d’Hercule, je ne me serais pas arrêté, j’aurais continué". Puis ils reviennent sur le report des Jeux Olympiques, une situation inédite à laquelle Teddy Riner ne croit pas dans un premier temps. "Je me dis ‘Non c’est pas possible, on ne peut pas reporter des JO’ c’est trop gros. Et au fur et à mesure que mes entraîneurs et mon entourage me l’annoncent, au bout d’un moment quand ça tombe j’y crois". Le judoka profite alors de ce temps supplémentaire pour "voir grandir" et "faire des activités" avec ses enfants.

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people