Sport

Stade 2 : Yoann Gourcuff explique sa relation difficile avec les médias (Vidéo)

Stade 2 : Yoann Gourcuff explique sa relation difficile avec les médias (Vidéo)

Alors qu’il est très discret dans la presse, Yoann Gourcuff a accordé dimanche une interview pour l’émission "Stade 2". Et s’il s’est confié sur sa relation avec son père, Christian Gourcuff, qui est aussi son entraîneur à Renne, le compagnon de Karine Ferri a évoqué son rapport difficile avec les médias. Une séquence à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

L’émission "Stade 2" a réussi à décrocher une interview de Yoann Gourcuff, pourtant très discret dans les médias. Dans cet entretien, diffusé dimanche 23 octobre, le joueur du Stade Rennais a évoqué notamment son long passage à vide ponctué par de nombreuses blessures. "Je n’ai pas pensé au fait de ne plus pouvoir rejouer, mais pendant un moment, je n’étais plus capable de faire un simple footing à cause de mes fractures au niveau des sésamoïdes. C’est une blessure qui ne guérira pas. Je fais avec, le corps arrive à compenser, à s’adapter à ces zones de fragilité. La dernière fois où j’ai commencé un match en étant à 100 % ? Ça fait longtemps…", a expliqué le compagnon de Karine Ferri.

"Je n’étais pas préparé à cette surmédiatisation"

Puis, celui qui compte 31 sélections avec les Bleus s’est livré sur son rapport difficile avec la notoriété et les médias. "J’ai appris à me protéger du milieu parce qu’il y a beaucoup de personnes qui sont mal intentionnées. Etre discret dans les médias, c’est une forme de protection. Dans le milieu du foot business, je ne suis pas très à l’aise. Je suis passionné par le jeu, par le terrain, par les entraînements. Le football était plus sain quand j'ai commencé en pro à Rennes (…) Je n’étais pas préparé à cette surmédiatisation. Ce n’était pas vraiment moi, ça ne me ressemble pas." Enfin, Yoann Gourcuff a avoué être content d’être dirigé à Rennes par son père, Christian Gourcuff. "Si j’avais arrêté ma carrière sans avoir été entraîné par mon père, ça aurait pu être un petit regret quand même."

 

Par Nicolas D

Réagissez à l'actu people