Sport

Stade 2 : Un reportage sur les vélos à moteur relance le débat sur le dopage mécanique (Vidéo)

   / 5  
Stade 2 : Un reportage sur les vélos à moteur relance le débat sur le dopage mécanique
1
Stade 2 : Un reportage sur les vélos à moteur relance le débat sur le dopage mécanique
Le dopage mécanique menace le cyclisme
2
Le dopage mécanique menace le cyclisme
Voici un moteur dans un vélo
3
Voici un moteur dans un vélo
4
La source de chaleur indique la présence d'un moteur
5
La source de chaleur indique la présence d'un moteur

Depuis maintenant quelques années, les rumeurs autour du dopage mécanique sont de plus en plus nombreuses. Ainsi, pour "Stade 2" Thierry Vildary a tenté de faire la lumière sur les vélos à moteur qui hantent le cyclisme et jettent des soupçons sur les plus grands coureurs. Armé d'une caméra thermique, il va prouver que certains cyclistes utilisent bien cette technique interdite. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

C'est la nouvelle menace qui risque d'empoisonner le cyclisme dans les prochaines années. Les rumeurs autour du dopage mécanique se multiplient. En janvier dernier, la Belge Femke Van den Driessche avait été prise en flagrant délit lors des Championnats du monde de cyclo-cross avec un moteur dans son vélo. Ainsi, l'émission "Stade 2" et le journal italien "Corriere della Serra" ont décidé de mener une enquête et notamment lors de la course italienne Strade Bianche début mars. L'enquête a démarré en s'appuyant sur des images du Suisse Fabian Cancellara lors de ses victoires au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix 2010, ou celles du Britannique Chris Froome dans le col de la Pierre-Saint-Martin, lors du dernier Tour de France. Puis, à l'aide d'un caméra thermique, les journalistes ont repéré sur un vélo test puis lors de la course italienne des sources de chaleur inexpliquées sur les machines dont celles de deux concurrents. Ces sources de chaleur correspondent bien évidemment à un moteur.

 

L'UCI contre-attaque !

 

Suite à ce reportage diffusé dimanche soir sur "France 2", l'UCI, l'instance mondiale du cyclisme, a tenu à réagir par l'intermédiaire de l'agence "Reuters" par le biais d'un communiqué. "Nous avons essayé de nouvelles méthodes au cours de l'année passé. Nous avons envisagé l'imagerie thermique, les rayons-X, les ultrasons mais la méthode la plus précise et la moins onéreuse reste de loin les tests par résonance magnétique. Nous sommes satisfaits d'avoir maintenant une méthode de détection extrêmement efficace et facile à utiliser". L'UCI rajoute qu'elle a contrôlé pas moins de 216 vélos lors du Tour des Flandres et 224 sur Paris-Roubaix en ce mois d'avril. 


VIDEO. Un moteur dans le vélo par francetvsport

Réagissez à l'actu people