Sport

Sexisme dans le football : Les propos chocs de l’entraîneur du Paris FC ! (vidéo)

Sexisme dans le football : Les propos chocs de l’entraîneur du Paris FC ! (vidéo)

Le Paris FC accueillait lundi soir Clermont Foot en ouverture de la 24e journée de Ligue 2. Un choc des extrêmes, entre le 20e et dernier du championnat et un candidat à la montée, marqué par les propos extrêmement sexistes tenus par l’entraîneur parisien en fin de rencontre. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Lundi, Hapsatou Sy et Haïda Touihri dénonçaient dans le Grand 8 le sexisme ambiant qui règne dans l’univers de la publicité : "Les femmes représentent 75% des décisions d’achat alors que dans les pubs, elles ne sont que 11%. Donc oui, il y a un problème parce que les pubs sont faites par des hommes pour des hommes mais ce sont des hommes qui parlent des femmes. Donc non, je ne suis pas une femme objet et je ne suis pas une femme soumise à ces diktats-là" lançait la seconde rapidement rejointe par sa collègue chroniqueuse, avec une nuance néanmoins : "Ce que tu dis Haïda est très vrai mais ce qu’il se passe dans les agences de pub c’est qu’il y a aussi des femmes. Ces femmes-là elles n’ont qu’à se rebeller et refuser ce genre de choses".

"Cache-toi derrière une gonzesse, t'as raison !"

Et ce mardi, c’est le sexisme dans le football qui est largement dénoncé sur les réseaux sociaux. La raison ? Les propos plus que limites tenus par Jean-Luc Vasseur, l’entraîneur du Paris FC, lundi soir. Alors que son équipe, bonne dernière du championnat de Ligue 2, recevait le Clermont Foot de Corinne Diacre, seule entraîneur féminin du football professionnel, le coach parisien a pété un câble en fin de match. Si les deux équipes se sont séparées sur un score nul et vierge (0-0), Jean-Luc Vasseur semblait de son côté persuadé que son équipe aurait dû s’imposer et contestait les décisions de l’arbitre avec véhémence sur le bord du terrain. Ce qui a eu le don d’énerver l’un des adjoints de Corinne Diacre et a donné lieu à un échange d’amabilité conclu par des propos scandaleusement sexistes de Jean-Luc Vasseur : "Qu’est-ce qui va se passer ? Ouais, t’as raison… Cache-toi derrière une gonzesse, cache-toi derrière une gonzesse t’as raison !". Prise à partie alors qu’elle n’avait rien à faire dans la discussion, Corinne Diacre s’est alors étonnée auprès du quatrième arbitre : "Et là, vous ne dîtes rien ?". La LFP, elle, devrait avoir quelques mots à dire…

Réagissez à l'actu people