Sport

OL-Besiktas : Jean-Michel Aulas rejoint les supporters sur le terrain après de violents affrontements (Vidéo)

OL-Besiktas : Jean-Michel Aulas rejoint les supporters sur le terrain après de violents affrontements (Vidéo)

La rencontre OL-Besiktas a été marquée par de nombreux affrontements. Avant le début du match, les supporters ont envahi le terrain et il est possible de voir Jean-Michel Aulas tenter de se frayer un chemin dans toute cette panique. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur le site Non Stop Zapping.

Ce jeudi 13 avril, les fans de football attendaient avec impatience la rencontre OL-Besiktas pour le quart de finale de Ligue Europa. Le match était diffusé sur W9 et les supporters ont pu voir Lyon renverser Besiktas. La soirée a été bien mouvementée et malgré la victoire de l’équipe lyonnaise, la presse ne parle que des affrontements entre les supporters. Dès 18h45, de violentes bagarres ont obligé les CRS a se déployer en force. Des jets de pétards, des jets de projectiles et les affrontements ont créé "une marée humaine incontrôlable", explique Jean-Michel Aulas, après la rencontre. Le président de l’OL s’est rendu sur un terrain, envahi par les supporters pour apaiser les tensions et Non Stop Zapping vous dévoile les étonnantes images.

"Psychologiquement, nous avons été touchés"

Ces étonnantes violences surviennent quelques jours après les violents affrontements lors du meeting de Marine Le Pen. Cette fois-ci, il semblerait que ce soient les supporters turcs qui aient commencé à être violents et à s’en prendre à une boutique du club. Dans les vestiaires, l’ambiance était palpable. "On a vite pris des nouvelles de nos proches présents au stade. On ne savait pas ce qu’il se passait donc on était sur les réseaux sociaux. Psychologiquement, nous avons été touchés par tout ce qui s’est passé", explique Corentin Tolisso. De son côté, Lucas Toussart se confie : "On ne savait pas quand on allait pouvoir commencer le match, ça nous a un peu pénalisés, car on a longtemps attendu et on s’est refroidi". Ces violents affrontements ont éclipsé le score du match, 2-1 pour l’OL.

Par Emilie Flores

Réagissez à l'actu people