Sport

Novak Djokovic troublé par des odeurs de marijuana en plein match

Novak Djokovic troublé par des odeurs de marijuana en plein match

Ce dimanche, Novak Djokovic va disputer la finale du Masters 1000 de Montréal face au Britannique Andy Murray. Mais pour se hisser en finale, le numéro 1 mondial a dû faire face à une situation assez insolite en demi-finale face à Jérémy Chardy. Le Serbe s’est plaint auprès de l’arbitre d’une odeur insistante de cannabis durant le match. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Ce dimanche à Montréal, Novak Djokovic est en passe de remporter un 25ème titre en Masters 1000 et ainsi se rapprocher du record de Rafael Nadal qui totalise 27 victoires sur ce type de tournoi. Mais pour cela, le Serbe devra se défaire du Britannique Andy Murray en finale. Les deux hommes se sont déjà rencontrés 29 fois et le numéro 1 mondial possède un net avantage de victoires (19-8) sur son adversaire. A noter que Novak Djokovic a remporté ses huit dernières confrontations face à l’Ecossais.

Et pour se hisser en finale, le dernier vainqueur de Wimbledon n’a pas eu à trop forcer pour venir à bout du Français Jérémy Chardy. En effet, malgré le courage du joueur tricolore, le Serbe s’est imposé facilement en deux sets (6-4, 6-4). Mais pour se donner le droit d’aller chercher son 7ème titre de la saison, "Nole" a dû faire face à une situation plutôt insolite.

Novak Djokovic "étourdi" par une odeur de cannabis

Alors que Novak Djokovic regagne sa chaise après avoir empoché le gain du premier set, le numéro 1 mondial se plaint auprès de l’arbitre d’une odeur insistante qui commence à le gêner dans son jeu. Et ce que sent le joueur n’est autre que de la marijuana.

"Quelqu'un fume des joints, je peux le sentir, c'est en train de m'étourdir (…) Quelqu’un est en train de fumer ! Le sentez-vous ? L’endroit entier sent ça", explique le tennisman avant de finalement le prendre à la rigolade.

Puis, en conférence de presse Novak Djokovic est revenu sur cet incident. "Vous ne pouvez pas imaginer à quel point c’était pénible (…) Peu importe qui c’était, j’espère qu’il ne reviendra pas demain (lors de la finale, NDLR) car c'est vraiment une mauvaise odeur (…) Quelqu’un profite vraiment de la vie autour du court de tennis (…) Il est probablement au septième ciel quelque part."

Réagissez à l'actu people