Sport

Neymar : sa fête pour le nouvel an fait polémique en pleine crise sanitaire (vidéo)

Neymar : sa fête pour le nouvel an fait polémique en pleine crise sanitaire (vidéo)

Neymar fait parler de lui en pleine crise sanitaire. L’attaquant du PSG est rentré chez lui au Brésil pour les fêtes de fin d’année et a prévu cinq jours de festivités pour célébrer le passage en 2021. Des célébrations qui font polémique.

Peu importe la crise sanitaire, Neymar a décidé de fêter la nouvelle année comme il se doit. Et pour l’occasion, l’attaquant du PSG a mis les petits plats dans les grands comme expliqué dans le reportage diffusé sur M6 lundi 28 décembre. Le footballeur est rentré au Brésil pour les fêtes de fin d’année. Le pays est l’un des plus touchés par la crise sanitaire, il est le deuxième plus endeuillé. Malgré cela, Neymar a choisi de célébrer la nouvelle année par cinq jours de fête dans sa villa de 10 000 mètres carrés.  Des festivités qui font polémique alors que la pandémie de coronavirus est loin d’être endiguée…

Neymar voit les choses en grand

Bien loin des mesures prises en France par exemple avec l’instauration d’un couvre-feu, l’interdiction des rassemblements publics et la préconisation de 6 personnes à table maximum, Neymar voit les choses en grand. Sa fête qui dure cinq jours a déjà commencé et une discothèque privée est installée dans sa villa. Peu d’informations ont fuité car les portables sont interdits sur place. Face à la polémique, l’agence chargée de l’organisation, Fabrica, a réagi et déclaré que seulement 150 personnes sont invitées contre les 500 annoncées dans la presse. Elle annonce également que chaque invité doit présenter un test PCR négatif, "l’événement se déroule dans le respect de toutes les normes sanitaires déterminées par les organismes publics". Mais au Brésil aucune restriction en ce qui concerne les rassemblements. Un scénario qui rappelle celui de l’été dernier au cours duquel Neymar avait été testé positif à la covid-19 après des vacances à Ibiza…

Par Valentine V.

Réagissez à l'actu people