Sport

Neymar : la vidéo de l'agression dans la chambre d'hôtel joue-t-elle en sa faveur ? (vidéo)

Neymar : la vidéo de l'agression dans la chambre d'hôtel joue-t-elle en sa faveur ? (vidéo)

Neymar est accusé de viol et d'agression par une jeune mannequin brésilienne. Mais la vidéo de la scène dans une chambre d'hôtel parisienne met à mal la défense de la jeune femme. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

Neymar passe une très mauvaise passe. Le Brésilien a d'abord appris qu'il perdait le brassard de capitaine de la sélection brésilienne la semaine dernière, avant de carrément déclarer forfait hier en raison d'une nouvelle blessure au pied droit. Mais c'est surtout sur le plan judiciaire que le génie du ballon rond a de gros soucis. Neymar est en effet accusé par une jeune mannequin brésilienne d'agression sexuelle et de viol. La scène se serait déroulée dans un hôtel parisien de luxe il y a quelques semaines. Le joueur se défend toujours et accuse la jeune femme de tenter un coup monté.

Des violents coups filmés

Hier, la situation a pris un nouveau tournant. D'un côté, sa victime présumée Nabila Souza a donné une interview à la télévision brésilienne dans laquelle elle affirme que le joueur l'a violée, sans protection sexuelle. De l'autre, les chaînes brésiliennes ont également diffusé... les images de l'agression dans la chambre d'hôtel. La jeune femme elle-même avait placé son téléphone de manière à filmer le lit. On voit les deux amants entrer dans la chambre et se jeter sur le lit, décontractés. "Alors, raconte-moi" lance même le joueur. Mais la jeune femme commence alors à le frapper (avec une bouteille selon le père du joueur du PSG), avant de se relever et le frapper violemment avec ses mains. Neymar ne semble pas comprendre et tente de se défendre. Malheureusement, la séquence est courte et ne permet pas de savoir la suite des événements (elle aurait filmé durant 7 minutes selon ses avocats). Si la séquence ne plaide pas en faveur de la bonne foi de la jeune femme, cette affaire est encore loin d'être terminée.

Par Timothée Le Puil

Réagissez à l'actu people