Sport

NBA : Une mascotte humilie un homme car il refuse d’embrasser sa copine lors d’un "kiss cam" (vidéo)

NBA : Une mascotte humilie un homme car il refuse d’embrasser sa copine lors d’un "kiss cam" (vidéo)

En NBA, quand le jeu est arrêté, la caméra quitte le parquet pour les tribunes et invite les gens à s’embrasser lors du fameux "kiss cam". Et gare à ceux qui ne s’embrassent pas…Une vidéo que nous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Valeur montante en équipe de France et en NBA , Rudy Gobert connaît encore quelques manqués. Le mois dernier, l’une de ses tentatives ratées contre Phoenix avait fait le tour des zappings. Malgré tout, le Français devrait bientôt se voir offrir un contrat XXL et pourrait même dépasser Tony Parker au classement des sportifs français les mieux payés chaque année et se rapprocher des émoluments des stars de la ligue nord-américaine que sont LeBron James et Stephen Curry.

Un verre de soda déversé sur un homme

Mais en NBA, le spectacle n’est pas toujours uniquement offert par les joueurs. Début janvier, un fan des Lakers avait réussi la superbe performance de marquer depuis le milieu du terrain et d’empocher ainsi 95 000 dollars ! S’il est reparti de la salle très heureux, ce n’est pas toujours le cas pour les fans. Il y a quelques mois, un supporter des Boston Celtics assistait à une rencontre de son équipe dans la salle des Chicago Bulls. Lorsque les joueurs ne sont pas sur le parquet, la réalisation a l’habitude de promener sa caméra dans les travées pour une séance de "kiss cam". Le principe est simple, dès que l’objectif s’arrête sur un couple, ce dernier doit s’embrasser. Mais visiblement très occupé par un coup de fil, l’homme a plusieurs fois ignoré sa voisine avant que la mascotte des Bulls ne s’en mêle. Après avoir demandé à la jeune femme de se lever, elle a pris son verre de soda et l’a versé sur l’homme avant de prendre dans ses bras la demoiselle éconduite pour remonter l’escalier sous les vivats de la foule, avant la bronca offerte à l’homme trempé et dépité.

Réagissez à l'actu people