Sport

Mondiaux d'athlétisme : Le vainqueur du 400 mètres évacué sur une civière

Mondiaux d'athlétisme : Le vainqueur du 400 mètres évacué sur une civière

Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk est allé au bout de lui même mercredi à l'occasion de la finale du 400 mètres des championnats du monde d'athlétisme. Vainqueur devant l'Américain Lashawn Merritt et le Grenadin Kirani James, il a été victime d'un malaise à l'arrivée et a dû être évacué sur une civière.

Décidément, les championnats du monde d'athlétisme créent le buzz cette semaine. Il y a d'abord eu le dérapage gênant de Patrick Montel sur les origines antillaises du sprinteur Jimmy Vicaut, alors que celui-ci vient de Côte d'Ivoire. Il y a également eu l'énorme gamelle de la Panaméenne Rolanda Bell sur 3000m steeple, qui a fini la tête la première dans la rivière. Et puis ce mercredi matin il y a eu la disqualification du hurdler américain Ronnie Ash en série du 110 m haies. Auteur d'un faux-départ et donc éliminé, le sprinteur a refusé de quitter la piste à l'image de Jon Drummond lors de la finale du 100m des Mondiaux de Paris en 2003. Fou de rage, l'Américain avait alors lâché à plusieurs 'I did not move' (je n'ai pas bougé) sans que cela ne change rien. La course avait finalement été annulée pour laisser place à la suivante après 50 minutes de show de Jon Drummond. Ronnie Ash a lui cédé plus rapidement mais n'a clairement pas apprécié que les officiels lui demandent d'attendre la fin de la course pour quitter le stade.

 

Wayde Van Niekerk signe le sixième chrono de l'histoire

 

Et cet après-midi, un nouvel événement a agité le monde de l'athlétisme : la finale du 400 mètres. Cette course était déjà très attendue puisque de nombreux spécialistes annonçaient que le record du monde mythique de Michael Johnson (43sec18) pouvait tomber. Il n'en a rien été mais la finale a été exceptionnelle, la plus rapide de l'histoire en moyenne de chronos puisque les trois premiers ont signé un temps en dessous des 44 secondes. C'est le Sud-Africain Wayde Van Niekerk qui s'est finalement imposé en 43sec48, le sixième chrono de l'histoire, devant l'Américain Lashawn Merritt (43sec65) et le Grenadin Kirani James (43sec78). Et preuve que les athlètes sont allés au bout d'eux-mêmes, le vainqueur du jour n'a jamais réussi à se remettre de son effort. Victime d'un léger malaise, il a même dû être évacué du stade sur une civière. La vidéo sur Non Stop Zapping.

Réagissez à l'actu people