Sport

Mondiaux d'athlétisme : Disqualifié après un faux-départ, un athlète refuse de quitter la piste

Mondiaux d'athlétisme : Disqualifié après un faux-départ, un athlète refuse de quitter la piste

Ce mercredi, les championnats du monde d'athlétisme qui se déroulent à Pékin ont été perturbés par le show de l'Américain Ronnie Ash. En effet, après avoir été disqualifié de sa série du 110 mètres haies, le coureur a tout bonnement refusé de quitter la piste. Non Stop Zapping vous fait découvrir les images.

Tout les fans de sport qui se respectent et qui suivent l'athlétisme se rappellent bien évidemment du "I did not move" (Je n'ai pas bougé) de John Drumond lors des quarts de finale du 100 mètres des championnats du monde d'athlétisme qui se sont déroulés à Paris en 2003. Pour rappel, après un deuxième faux-départ l'Américain est disqualifié car son temps de réaction a été jugé trop rapide par les capteurs électroniques des commissaires de course.

 

Fou de rage et contre toute attente, John Drummond refuse de quitter la piste et décide de s'allonger dans son couloir de course. Après 10 minutes, il finit par rejoindre la sortie...sauf qu'il revient pour s'aligner dans les starting-blocks. La course est finalement annulée après 50 minutes d'attente pour laisser place à la suivante.

 

Et cette année pour les championnats du monde à Pékin, la règle du faux-départ est encore plus stricte. Pas le droit à l'erreur pour les athlètes qui sont éliminés dès le premier faux-départ. Et comme John Drummond, le coureur de 110 mètres haies, l'Américain Ronnie Ash a refusé de quitter la piste ce mercredi après avoir été disqualifié en séries.

 

Pascal Martinot-Lagarde agacé par les faux-départs

 

Ronnie Ash a ainsi discuté longuement avec les commissaires pour plaider sa cause et a contesté la sanction. Il a fait plusieurs allers-retours sur le tartan, puis, au bout de quelques minutes, il a fini par céder et libérant les autres athlètes. Sauf que les bénévoles lui ont demandé qu'il devait attendre la fin de l'épreuve pour quitter le stade. Une réprimande qui a de nouveau agacé le sprinter.

 

Dans la même série que Ronnie Ash se trouvait  Pascal Martinot-Lagarde, l'une des meilleures chances de médailles françaises sur cette distance. Mais le Français s'est montré passablement énervé après un second faux-départ, celui du Tchèque Petr Svoboda. Il a levé les mains au ciel avant de frapper de rage dans la première haie.

 

"Les séries, c'est fait pour courir, repartir tout de suite, aller au massage, récupérer. C'est raté (…) "J'ai déjà connu cette situation à Istanbul en 2012. C'est depuis cette course que je porte un manchon au bras", a regretté après la course le coureur français. A noter, que Pascal Martinot-Lagarde a remporté sa course et que les deux autres français en lice, dans les autres séries,  Dimitri Bascou et Garfield Darien se sont également qualifiés en finissant deuxième. 

Réagissez à l'actu people