Sport

Marcelo Bielsa : Ivresse, coups de poing, départ...les révélations du traducteur de l'OM !

Marcelo Bielsa : Ivresse, coups de poing, départ...les révélations du traducteur de l'OM !

Personnage incontournable durant une saison aux côtés de Marcelo Bielsa à l'Olympique de Marseille, le traducteur de l’entraîneur argentin, Fabrice Olszewski, s'est exprimé lundi lors d'une interview accordé à l'émission de Canal +, "J +1". Et il livre quelques anecdotes plutôt croustillantes. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Le début de saison de l'Olympique de Marseille a été marqué par le départ fracassant de Marcelo Bielsa qui a démissionné après le premier match de championnat des Olympiens. Depuis, l'OM a retrouvé un entraîneur en la personne de l'Espagnol Michel. Mais le traumatisme est encore important du côté de la Canebière. Ainsi, "J +1", l'émission de Canal + est allée à la rencontre de celui qui a passé une année aux côtés du coach argentin, son traducteur Fabrice Olszewski.

 

"Moi oui, je savais qu’il partirait. On ne pouvait pas continuer comme ça (…) Un jour énervé il disait : Je n’aurais pas dû signer dans ce club (…) Parce qu’il a des joueurs qu’il voulait garder impérativement et qui sont partis… Morel, Fanni, Payet. Ces trois-là… Il voulait les garder", a-t-il expliqué concernant la démission de "El Loco". Il reconnaît cependant que Marcelo Bielsa "se laisse enfermer dans son personnage."

 

"Je suis complètement bourré, put…, ça craint"

 

Puis, le traducteur est revenu sur un événement lors d'un entrainement qui montre le caractère très spécial du coach argentin."Je dis : Coach vous voyez bien que ça ne marche pas. Ce qui l’a mis en colère, c’est que je lui ai dit qu’il abusait de son pouvoir. Il est tout de suite parti dans les tours. Il me dit : On va régler ça par une discussion. On arrive en haut et il me dit : Bon ben maintenant, on va régler ça à coups de poing parce que c’est la seule manière. J’explose de rire et je m’en vais. Il s’est excusé après, moi aussi."

 

Enfin, Fabrice Olszewski a expliqué que lors de sa première conférence de presse aux côtés de Marcelo Bielsa, il était tout simplement bourré. "Je ne faisais pas les conférences de presse. (…) Je monte dans le salon avec Baptiste Aloé, qui était le 19e joueur. C’est la première fois que j’arrive dans un salon VIP, l’hôtesse arrive et me dit : Qu’est-ce que voulez-vous boire ? Et je lui dis : C’est possible un whisky-coca ? Oui bien sûr, pas de problème. Je regarde le match et à chaque fois que je vidais mon verre, elle me le remplissait. On fait match nul, c’est un peu tendu. Je descends au vestiaire et là, l’attachée de presse me met la main sur l’épaule et me dit : Fabrice, c’est toi qui fait la conférence de presse. Waouh… Je suis complètement bourré, put…, ça craint.  Je traduis la première question, bien, je regarde les journalistes et là, blanc. Mer…, qu’est-ce qu’il a dit ? C’est quoi la réponse ? Si vous reprenez la première conférence de presse, à mon avis, vous devez voir que ce que je dis, ce n’est pas vraiment ce qu’a dit le coach."

Réagissez à l'actu people