Sport

Ligue 1 : Majeed Waris pète les plombs en plein match

Ligue 1 : Majeed Waris pète les plombs en plein match

En cette 12e journée de Ligue 1 ce samedi 31 octobre, Guingamp recevait Lorient à domicile pour un Derby pour le moins sous haute tension. Alors que le match était en cours, Majeed Waris, l’attaquant au FC Lorient écope d’un carton rouge après avoir fait un mauvais geste. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Dès le début de cette rencontre, les joueurs ont mis le ton. Après seulement 20 secondes de jeu, Jimmy Briand ouvre le score pour Guingamp et par la suite l’équipe arrive à déjouer la défense de Lorient à de nombreuses reprises. Ce n’est qu’au bout de 20 minutes de jeu que les Merlus arrivent à récupérer le ballon et à se créer des occasions. La deuxième mi-temps a été beaucoup plus intense avec plusieurs buts. Au final, les deux équipes ont terminé sur un match nul, 2-2. Mais ce qui retient l’attention en ce qui concerne ce match, c’est notamment le mauvais geste de Majeed Waris.

L’attaquant de Lorient n’a pas du tout apprécié le tacle de Younousse Sankharé à son encontre. Et alors qu’il pense obtenir une faute de la part de l’arbitre, ce dernier ne siffle rien et laisse jouer. Très énervé, Majeed Waris va alors se relever et tacler violemment Jimmy Briand qui n’a pourtant pas le ballon. La sanction est sans appel, Majeed Waris écope d’un carton rouge. Loin de se calmer, l’attaquant va vouloir s’en prendre aux joueurs de Guingamp mais son équipe va alors tenter de calmer le jeune homme, sans succès. Younousse Sankharé de son côté a également reçu un carton rouge, non pas pour son tacle, mais pour les propos qu’il aurait tenu contre Majeed Waris sur le terrain. L’attaquant de Lorient risque une lourde suspension d’autant qu’il a rechigné à quitter le terrain.

Un problème d’arbitrage selon Sylvain Ripoll

Sylvain Ripoll, entraineur de Lorient, a eu du mal à analyser ce match : "J'ai du mal à analyser ce match parce qu'il est fou. Ces retours dans les dernières secondes sont souvent très appréciés parce que c'est tout un match qui a été compliqué. On n’avait pas touché le ballon, qu'il y avait déjà 1-0. On a mis un bon quart d'heure à se remettre de ça". En ce qui concerne les deux expulsions, Sylvain Ripoll met en cause l’arbitrage : "Après, on a fait une très bonne demi-heure sur le plan du jeu et puis il y a eu cette double exclusion, qui est pour moi la conséquence des premières fautes qui ne sont pas sifflées. Il faut protéger les attaquants. Ce geste ne doit pas exister, mais il faut siffler les premières fautes et après les choses restent calme. Aucune des deux équipes ne souhaitait lâcher et on a montré cette force de caractère en allant chercher cette égalisation".

Réagissez à l'actu people