Sport

Karim Benzema : Didier Deschamps ferme la porte à son retour en équipe de France (vidéo)

Karim Benzema : Didier Deschamps ferme la porte à son retour en équipe de France (vidéo)

Ecarté de l’équipe de France de football depuis son implication dans l’affaire de la sextape de Matthieu Valbuena, Karim Benzema espère à chaque convocation être rappelé par Didier Deschamps. Malheureusement pour lui, les propos tenus par Didier Deschamps lundi sur beIN Sports laissent penser que ce ne devrait pas être pour tout de suite. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

A chaque liste dévoilée par Didier Deschamps pour un rassemblement de l’équipe de France, c’est la même chose : Karim Benzema n’y figure pas et les journalistes demandent les raisons de son choix au sélectionneur : "Je sais que ça vous occupe beaucoup mais ce qu'il dit en dehors du terrain ne m'intéresse pas. Je fais mes choix uniquement en fonction de la vie du groupe" avait-il répondu en conférence de presse le 29 septembre dernier avant que les Bleus n’affrontent les Pays-Bas et la Bulgarie.

"C'est pour le bien de l'équipe de France"

Et lundi soir, alors que les Bleus sont en tête de leur groupe dans les qualifications à la Coupe du monde 2018 après leur succès face à la Suède (2-1) au Stade de France le 11 novembre dernier, Didier Deschamps était sur le plateau du Football Show de beIN Sports. Interrogé sur le cas de Karim Benzema, le sélectionneur a clairement laissé entendre qu’un retour du Madrilène en équipe de France n’était pas du tout d’actualité : "Ce dossier n’est même pas ouvert. Evidemment que Karim a été important pour l’équipe de France. Mais après, il y a eu des événements qui se sont passés. Et moi, je suis sélectionneur et quand je prends des décisions, c’est pour le bien de l’équipe de France. Je choisis des joueurs parce que je pense que c’est mieux pour l’équipe de France. Je ne dis pas que la situation sera la même dans 4, 6 mois ou dans un an. On a eu des problèmes avant l’Euro et les 23 gars que j’ai pris, je leur ai dit avant l’Euro que j’avais confiance en eux. Ils m’ont rendu cette confiance. Et aujourd’hui je devrais leur dire : "Ok, c’est bon maintenant, ce n’est plus vous" ? Les joueurs appelés répondent présent aussi, j’ai des choix de joueurs et d’hommes à faire. Personne ne peut être au-dessus du collectif".  

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people