Sport

JO de Rio 2016 - Natation : Aurélie Muller disqualifiée pour obstruction, la séquence polémique (Vidéo)

   / 5  
1
JO de Rio 2016 - Natation : Le cauchemar d'Aurélie Muller disqualifiée
L'arrivée du 10km en eau libre avec la Française Aurélie Muller
2
L'arrivée du 10km en eau libre avec la Française Aurélie Muller
La Française arrivée deuxième a été disqualifiée
3
La Française arrivée deuxième a été disqualifiée
Il lui est reprochée d'avoir fait une obstruction sur son adversaire lors de l'arrivée
4
Il lui est reprochée d'avoir fait une obstruction sur son adversaire lors de l'arrivée
Son nom a disparu du classement final
5
Son nom a disparu du classement final

Grande favorite du 10 km de nage en eau libre, Aurélie Muller a décroché une belle médaille d’argent après une lutte acharnée dans le final de la course. Sauf que, la direction de la course a décidé de disqualifier la Française pour une obstruction sur l’Italienne Rachele Bruni au moment de l’arrivée. Une vidéo à retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Championne du monde et championne d’Europe en titre du 10 km en eau libre, Aurélie Muller était ce lundi la grande favorite de la distance lors des Jeux Olympiques de Rio 2016. Il y a quelques temps, elle se confiait sur son sport. "En eau libre, chaque course est différente, ce n’est pas en disputant seulement une ou deux épreuves qu’on peut s’adapter à toutes les conditions. Or, à l’entraînement, en bassin, on ne peut pas les reproduire". Puis, elle avait expliqué être prête pour le grand jour. "Aujourd’hui, j’ai engrangé beaucoup d’expérience, je pense que c’est l’une de mes plus grandes forces. Le 15 août, à Rio, peu importe ce qui arrivera pendant la course, je sais comment y faire face. Je me suis préparée à toutes les éventualités".

Philippe Lucas en colère

Mais malheureusement pour Aurélie Muller, elle n’avait certainement pas anticipé le fait d’être disqualifiée. Et pourtant, la nageuse avait décroché une médaille d’argent après une lutte acharnée dans le final de la course avec l’Italienne Rachele Bruni. Mais après une réclamation de l’Italie, les juges ont décidé de destituer la Française de sa médaille d’argent pour avoir gêné au moment du toucher à la ligne d'arrivée sa concurrente. Le podium est donc composé de la Néerlandaise Sharon van Rouwendaal, championne olympique, devant Rachele Bruni et la Brésilienne Poliana Okimoto. Mais cette décision a provoqué la colère de Philippe Lucas, qui est l’entraîneur d’Aurélie Muller, et qui a lui aussi porté réclamation...

 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people