Sport

JO de Rio 2016 : Le président brésilien par intérim Michel Temer hué pendant la cérémonie d’ouverture (vidéo)

   / 5  
Le président brésilien Michel Temer hué pendant la cérémonie d'ouverture
1
Le président brésilien Michel Temer hué pendant la cérémonie d'ouverture
Le président brésilien par intérim a été copieusement hué au moment de déclarer les JO ouverts
2
Le président brésilien par intérim a été copieusement hué au moment de déclarer les JO ouverts
Michel Temer a remplacé Dilma Rousseff en mai dernier
3
Michel Temer a remplacé Dilma Rousseff en mai dernier
La procédure de destitution de Dilma Rousseff est très contestée au Brésil
4
La procédure de destitution de Dilma Rousseff est très contestée au Brésil
Et Michel Temer est, lui, très impopulaire
5
Et Michel Temer est, lui, très impopulaire

Le président brésilien Michel Temer a déclaré les Jeux Olympiques de Rio de Janeiro ouverts vendredi soir après une magnifique cérémonie d’ouverture. Il a en revanche été copieusement hué par le public dès qu’il a pris la parole. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Vanderlei de Lima, ex-marathonien médaillé de bronze en 2004 à Athènes, a mis un terme vendredi soir à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio de Janeiro en allumant la flamme. Une cérémonie marquée par le défilé exceptionnel de Gisele Bündchen, sortie de sa retraite des podiums internationaux pour l’occasion. Marquée également côté français par le défilé de la délégation tricolore, la plus grande de l’histoire, derrière le porte-drapeau Teddy Riner. Les délégations américaine, britannique et espagnole respectivement emmenées par Michael Phelps, Andy Murray et Rafael Nadal ont également été très applaudies mais certainement pas autant que la délégation brésilienne ou que la première délégation des réfugiés de l’histoire composée de deux nageurs syriens, deux judokas congolais, cinq athlètes sud-soudanais et un marathonien éthiopien.

Une énorme bronca pour le président Michel Temer

Celui qui n’a pas été applaudi en revanche, c’est Michel Temer, le président du Brésil par intérim depuis le 12 mai dernier et le début de la procédure de destitution controversée de Dilma Rousseff. Pas franchement populaire dans son pays comme ont pu le constater les médias du monde entier depuis leur arrivée au Brésil, Michel Temer a été copieusement hué au moment de déclarer les Jeux Olympiques officiellement ouverts. Et visiblement, il s’en doutait un petit peu puisqu’il a certainement prononcé l’allocution la plus courte de l’histoire : "Après ce merveilleux spectacle, je déclare ouverts les Jeux olympiques de Rio" s’est-il contenté de de dire avant de recevoir une véritable bronca. Heureusement pour François Hollande que les Jeux Olympiques ne sont pas en France…

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people