Sport

JO de Rio 2016 : La première équipe de réfugiés défile pendant la cérémonie d’ouverture (vidéo)

   / 5  
Une délégation de réfugiés défile pendant la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
1
Une délégation de réfugiés défile pendant la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
Dix athlètes ont été retenus pour représenter les réfugiés du monde entier
2
Dix athlètes ont été retenus pour représenter les réfugiés du monde entier
Ban Ki Moon et Thomas Bach debout pour applaudir la délégation de réfugiés
3
Ban Ki Moon et Thomas Bach debout pour applaudir la délégation de réfugiés
L'équipe des réfugiés au Maracana pour la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
4
L'équipe des réfugiés au Maracana pour la cérémonie d'ouverture des JO de Rio
Standing ovation pour la délégation des réfugiés
5
Standing ovation pour la délégation des réfugiés

Pour la première fois de l’histoire, une équipe de réfugiés participe cette année aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Dix athlètes, six hommes et quatre femmes, représentent donc des millions de personnes depuis vendredi soir et la cérémonie d’ouverture. A leur entrée dans le Maracana, ils ont reçu une ovation. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

La cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Rio a offert bon nombre de séquences déjà cultes vendredi soir. Evidemment, pour les Français, l’événement le plus fort fût le défilé de la délégation française, la plus grosse de l’histoire, menée par un Teddy Riner en quête d’un deuxième titre olympique. Sur un plan plus international, le défilé de Gisele Bündchen, seule au milieu du Maracana devant les yeux du monde entier restera l’une des images fortes des JO, tout comme celle du président par intérim du Brésil, Michel Temer, hué par le public au moment de déclarer les Jeux Olympiques ouverts.

"Notre but est de leur donner un foyer"

Mais le moment qui fût peut-être le plus émouvant, c’est celui de l’arrivée dans l’enceinte du Maracana de la première équipe de réfugiés de l’histoire. Les dix athlètes sélectionnés, quatre femmes et six hommes, permettront de représenter des dizaines de millions de personnes aux Jeux Olympiques : "Ces athlètes n’ont ni maison, ni équipe, ni drapeau, ni hymne. Notre but est de leur donner un foyer en compagnie des autres athlètes, le drapeau olympique les mènera vers le stade olympique" avait expliqué Thomas Bach, le président du CIO, il y a quelques jours. A l’applaudimètre, il n’y a guère que la délégation brésilienne, évidemment, qui puisse se targuer d’avoir reçu accueil plus chaleureux du public vendredi soir.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people