Sport

JO de Rio 2016 : Camille Lacourt pousse un gros coup de gueule contre le dopage dans la natation (vidéo)

   / 5  
Camille Lacourt pousse un gros coup de gueule contre le dopage dans la natation
1
Camille Lacourt pousse un gros coup de gueule contre le dopage dans la natation
Le Français a fini cinquième du 100m dos lundi soir
2
Le Français a fini cinquième du 100m dos lundi soir
Le nageur français a estimé que plusieurs nageurs n'avaient pas leur place aux JO
3
Le nageur français a estimé que plusieurs nageurs n'avaient pas leur place aux JO
Camille Lacourt visait particulièrement le Chinois Sun Yang, vainqueur du 200m nage libre
4
Camille Lacourt visait particulièrement le Chinois Sun Yang, vainqueur du 200m nage libre
Selon Camille Lacourt, 'Sun Yang quand il pisse, il pisse violet'
5
Selon Camille Lacourt, 'Sun Yang quand il pisse, il pisse violet'

Cinquième de la finale du 100m dos dans la nuit de lundi à mardi, Camille Lacourt a évacué la déception en poussant un gros coup de gueule contre le dopage dans la natation à sa sortie de l’eau. Très remonté, le nageur français visait particulièrement le Chinois Sun Yang, vainqueur du 200m nage libre. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Les nageurs en ont marre. Cinquième du 100 mètres dos des Jeux Olympiques dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’il visait une médaille, Camille Lacourt était forcément très déçu à sa sortie de l’eau. Mais lorsque les micros se sont approchés pour recueillir sa réaction, c’est un Camille Lacourt en colère qui s’est exprimé. En colère contre les instances de son sport, qui ont accepté de laisser participer plusieurs nageurs impliqués, parfois plusieurs fois, dans des histoires de dopage : "Je pense que j’ai le privilège dans ma finale de ne pas avoir de soupçons de dopage. Quand je regarde le 200m crawl ça me dégoute un peu. Le 200m brasse qui va arriver ça me dégoute totalement. J’espère que la FINA va vite réagir parce que c’est d’une tristesse absolue".

"Sun Yang, il pisse violet"

Ses cibles ? Le Chinois Sun Yang, vainqueur du 200m nage libre, suspendu trois mois pour avoir pris un produit soignant soi-disant une angine de poitrine... et la Russe Yulia Efimova, médaille d’argent du 100m brasse, suspendue 16 mois pour avoir pris un stéroïde anabolisant. Et quand il a été demandé directement à Camille Lacourt ce qu’il pensait du Chinois, il a été très clair : "Sun Yang, quand il pisse, il pisse violet". 

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people