Sport

JO de Rio 2016 : Aurélie Muller disqualifiée, Philippe Lucas en colère et suspicieux (Vidéo) !

   / 5  
JO de Rio 2016 : Philippe Lucas en colère et suspicieux après la disqualification d’Aurélie Muller
1
JO de Rio 2016 : Philippe Lucas en colère et suspicieux après la disqualification d’Aurélie Muller
Philippe Lucas face à la presse
2
Philippe Lucas face à la presse
Aurélie Muller a été disqualifiée du 10 km en eau libre
3
Aurélie Muller a été disqualifiée du 10 km en eau libre
Elle avait pourtant décroché la médaille d'argent
4
Elle avait pourtant décroché la médaille d'argent
Son nom a disparu du classement final
5
Son nom a disparu du classement final

Alors qu’elle avait décroché une médaille d’argent sur le 10 km en eau libre, Aurélie Muller a été disqualifiée par les juges pour une obstruction sur l’Italienne Rachele Bruni au moment de l’arrivée. Très remonté, son entraîneur Philippe Lucas a réagit et semble même suspicieux concernant cette décision. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Après un final acharné avec l’Italienne Rachele Bruni lors du 10 km en eau libre, Aurélie Muller a réussi à décrocher la médaille d’argent à Rio lors des Jeux Olympiques 2016. Mais les juges ont décidé de disqualifier la Française pour une obstruction sur son adversaire au moment de l’arrivée. Stéphane Lecat (directeur de l’eau libre) a tenu à réagir après cette décision. "Aurélie a été obligée de se déporter sur la droite pour pouvoir toucher la plaque parce que la corde du chenal du côté gauche est amarrée sur le boudin à l'extérieur. Alors que normalement elle devrait être au milieu du boudin. Aurélie a suivi la ligne d'eau et s'est retrouvée à un endroit où elle ne pouvait plus toucher la ligne d'eau donc elle s'est décalée sur la droite. En se décalant, sans vouloir le faire volontairement, elle a appuyé sur l'Italienne avec son bras et c'est pour ça qu'ils la disqualifient".

Philippe Lucas réagit

Mais cette décision a provoqué la colère du clan français. "Il y a quand même des zones troubles. Comme par hasard, une Italienne seconde et une Brésilienne troisième, moi, ça m’interroge. Après s’être battu comme elle s’est battue, c’est une grande injustice. Je trouve ça honteux et inqualifiable", a déclaré Francis Luyce (président de la Fédération française de natation). Philippe Lucas, entraîneur d’Aurélie Muller, est lui aussi monté au créneau. "Elle fait un truc extraordinaire pour revenir, elle fait deuxième et feu terminé…Dans sa tête c’est terrible la pauvre. Tu as 18 ans, 22 ans, ça t’arrive tu es écroulé mais là, c’est fini à 30 piges…c’est dur. Après ça ne sert à rien de parler". Mais lui aussi a mis en avant le fait que la concurrente brésilienne a fini quatrième et a donc obtenu une médaille de bronze avec cette disqualification. 

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people