Sport

JO 2016 : Usain Bolt rend hommage à Christophe Lemaitre (vidéo)

   / 5  
Usain Bolt rend hommage à Christophe Lemaitre
1
Usain Bolt rend hommage à Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre après avoir décroché la médaille de bronze du 200m
2
Christophe Lemaitre après avoir décroché la médaille de bronze du 200m
Usain Bolt et Christophe Lemaitre lors de la finale du 200m
3
Usain Bolt et Christophe Lemaitre lors de la finale du 200m
Usain Bolt est
4
Usain Bolt est "fier" de Christophe Lemaitre
Christophe Lemaitre exulte après la finale
5
Christophe Lemaitre exulte après la finale

Aux JO de Rio, dans la nuit de jeudi à vendredi, Christophe Lemaitre a remporté la médaille de bronze du 200m sans pouvoir inquiété Usain Bolt, encore une fois médaillé d’or. Mais ce dernier a tout de même tenu à rendre hommage au sprinteur français après la course. Non Stop Zapping vous dévoile la séquence !

Christophe Lemaitre a réalisé une incroyable performance lors de la finale du 200m, dans la nuit de jeudi à vendredi, aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro. Loin d’être un favori, le sprinteur français a réussi à décrocher la médaille de bronze à la toute fin de la course. En effet, malgré une course très compliquée et des douleurs aux jambes, l’athlète de 26 ans a su prendre la troisième place du classement en ""cassant" trois mètres avant l’arrivée". Positionné dans le couloir juste à côté de celui de Usain Bolt, Christophe Lemaitre a pu constater la puissance du Jamaïcain : "Il est revenu tellement vite sur moi, je me suis dit "là, ce n’est pas bon signe", il m'a tué là".

Usain Bolt félicite Christophe Lemaitre

De son côté aussi, Usain Bolt a été impressionné par la performance du Français qui a enfin su répondre présent dans une finale de JO. Vendredi matin, I-Télé a même diffusé un extrait d’interview où le champion olympique du 200m rend hommage à Christophe Lemaitre : "Je pense qu’il a moins de pression maintenant. Je pense que les gens le laissent plus tranquille et lui laissent plus d’espace. Donc je pense qu’il est plus confiant, plus détendu. En plus, il a eu un bon couloir. Parce qu’il démarre souvent doucement mais il finit toujours très fort. Il a eu le couloir du haut, ce qui est le meilleur pour lui. Le dernier couloir était celui qui ne lui réussissait pas du tout. Je suis fier de lui ! Bravo à lui ! Ca fait des années qu’il attendait ça. Je suis fier de lui".

Par Paul Vanderhaegen

Réagissez à l'actu people