Sport

Horrible chute d'un cycliste qui percute violemment une voiture lors d'une compétition

Horrible chute d'un cycliste qui percute violemment une voiture lors d'une compétition

Matthew Brammeier se souviendra bien longtemps de cette sixième étape du Tour de l'Utah. En effet, le coureur cycliste a percuté, avec une violence folle, une des voitures qui accompagnent les coureurs tout au long de la course. Et les images traduisent l'importance du choc. Matthew Brammeier a frôlé la mort de justesse avec cet impressionnante impact.

C'est bien connu, dans le sport il n'est pas rare de chuter et de se blesser. Et si dans les grandes compétitions le niveau des athlètes est toujours très élevé, ce n'est pas pour autant que ces derniers soient à l'abri de dangereuses chutes. Si sur les circuits de courses automobiles, ou de motos les chutes spectaculaires sont devenues monnaie courante, le monde du cyclisme compte lui aussi de nombreuses gamelles, toutes plus impressionnantes les unes des autres.

Ce samedi 8 août se tenait la sixième étape du Tour de l'Utah, une compétition de cyclisme américaine. Et Matthew Brammeier, un coureur irlandais de l'équipe MTN-Qhubeka devrait se rappeler encore longtemps de l'horrible chute dont il a été victime. En effet, alors qu'il était lancé dans une descente de montagne et ce, à plus de 70 km/h, Matthew Brammeier a percuté de plein fouet une des voitures d'assistance de la compétition !

Plus de peur que de mal pour Matthew Brammeier qui a frôlé la mort de justesse

Transporté de toute urgence à l'hôpital de Salt Lake City, le cycliste irlandais a subit une batterie de tests afin de déterminer l'étendue des dégâts. Et si l'impact de Matthew Brammeier sur le véhicule est d'une violence folle, le cycliste s'en sort finalement relativement bien. Ce dernier souffre d'un pneumothorax, de plusieurs côtes cassées, et d'une fracture du bassin.

En sportif ultra connecté, Matthew Brammeier a tenu à informer ses fans via Twitter. Il a donc posté une photo depuis sa chambre d’hôpital afin de rassurer tout le monde.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people