Sport

Francis Ngannou met son adversaire K.O en 17 secondes en UFC (vidéo)

Francis Ngannou met son adversaire K.O en 17 secondes en UFC (vidéo)

Un combat incroyable... Dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 mai, Francis Ngannou a mis son adversaire, Jairzinho Rozenstruik, K.O en seulement 17 secondes lors de UFC 249. Une séquence à retrouver sur Non Stop Zapping.

La plupart des compétitions sportives à travers le monde ont été annulées ou retardées en raison de la pandémie de coronavirus qui fait rage et qui continue de faire des milliers de victimes. Cependant, en cette période de crise sanitaire, une compétition a pu reprendre. Il s'agit de l'UFC, qui est la ligue professionnelle la plus importante d'arts martiaux mixtes (MMA). Cette compétition a repris à huis clos à Jacksonville, en Floride, et un des combats a particulièrement retenu l'attention des plus grands sportifs et des boxeurs du monde entier. Dans la nuit de ce samedi 9 au dimanche 10 mai, Francis Ngannou a mis son adversaire, Jairzinho Rozenstruik, K.O en moins de 20 secondes... 

K.O en 17 secondes

Les sportifs et passionnés de sport ont pu retrouver un peu d'adrénaline et de bonheur grâce à l'émission UFC 249 qui a été diffusée ce samedi 9 mai aux Etats-Unis. D'ailleurs, le numéro 2 de la catégorie des poids lourds en UFC, Francis Ngannou, a brillé sur le ring lors de cette compétition UFC. En seulement 17 secondes, ce Franco-camerounais a remporté sa 15ème victoire avec ce 11e K-O. Grâce à un crochet gauche placé à la pointe du menton de son adversaire, celui qui est surnommé  "The Predator", a mis K.O Jairzinho Rozenstruik. A l'issue du combat, Francis Ngannou a déclaré tout en sobriété: "Quand il a demandé à me combattre, je savais qu'il ne savait pas ce qu'il faisait. Il a des qualités mais il n'était pas prêt à affronter un gars comme moi.". En tout cas, sa victoire a été saluée par l'ancien boxeur américain, Mike Tyson, qui a qualifié le vainqueur de : "retentissant" et "vicieux" sur Twitter. Un combat qui devrait rester dans les esprits. 

 

Par Solène Sab

Réagissez à l'actu people