Sport

France – Russie : Les chants anti-Daesh du public du Stade de France (vidéo)

   / 5  
Le public du Stade de France
1
Le public du Stade de France
Le public du Stade de France
2
Le public du Stade de France
Le public du Stade de France
3
Le public du Stade de France
Le public du Stade de France
4
Le public du Stade de France
Le public du Stade de France
5
Le public du Stade de France

De retour pour la première fois au Stade de France depuis les attentats du 13 novembre, les joueurs de l’équipe de France se sont imposés mardi soir 4 buts à 2 face à la Russie. Et le public français a lui aussi réussi son retour à Saint-Denis en entonnant des chants anti-Daesh au début de la rencontre. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Mardi soir, l’équipe de France de football a disposé de la Russie (4-2) au Stade de France. Une prestation convaincante des hommes de Didier Deschamps, malgré un nouveau but concédé sur coup de pied arrêté, et qui devrait provoquer quelques maux de tête chez le sélectionneur d’ici à l’annonce de sa liste pour l’Euro 2016.

Mais au-delà du match, il y avait un autre enjeu autour de France – Russie : celui du retour du public au Stade de France, quatre mois après les attentats de Paris. Le 22 mars dernier, Didier Deschamps avait d’ailleurs lancé un appel au public pour venir supporter les Bleus : "Personne ne pourra oublier ce qui s’est passé mais ce n’est pas en y allant avec la crainte ou l’anxiété et la peur. Il faut aller de l’avant. Toutes les mesures de sécurité seront prises bien évidemment. On a vécu comme la plupart d’entre vous des moments très pénibles, dramatiques. Le Stade de France, c'est notre stade, donc on va y aller pour jouer un match de foot et que la fête soit la plus belle possible".

"Daesh, Daesh, on t'enc***"

Et l’appel du sélectionneur de l’équipe de France semble avoir été en partie entendu. Certes l’enceinte de Saint-Denis n’affichait pas complet mardi soir puisque seuls 65000 billets avaient été vendus mais c’est plutôt normal pour un jour de semaine. Mais surtout, le public a prouvé qu’il était venu sans peur. Quelques instants avant le début du match, le Stade de France a entonné des chants anti-Daesh ("Daesh, Daesh on t’enc*** ") pour prouver aux terroristes que malgré les événements du 13 novembre, la crainte ne guiderait pas leur vie.

Réagissez à l'actu people