Sport

France - Pays de Galles : Les Bleus l’emportent au terme d’une fin de match héroïque (vidéo)

France - Pays de Galles : Les Bleus l’emportent au terme d’une fin de match héroïque (vidéo)

L’équipe de France de rugby version Guy Novès tient son match référence. Au terme d’une fin de match irrespirable, les Bleus sont parvenus à l’emporter face au Pays de Galles pour leur dernier match du tournoi des VI nations. Une séquence que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

Fébrile, inconstante, insuffisante, les qualificatifs n’ont pas manqué depuis le début du Tournoi des VI Nations pour décrire les prestations de l’équipe de France de rugby. Battus par l’Angleterre et l’Irlande, les hommes de Guy  Novès n’avaient plus la moindre chance de remporter le Tournoi au début de leur match face au Pays de Galles ce samedi après-midi. Au mieux pouvaient-ils espérer finir deuxièmes en cas de victoire. Mais l’objectif de ce match, c’était surtout d’enfin enthousiasmer le public du Stade de France qui n’en a pas tellement eu l’occasion au cours des dernières années. Contrat rempli dès la sixième minute de jeu avec un essai bien amené signé Rémi Lamerat après une passe au pied millimétrée de Camille Lopez.

Plus de 20 minutes d'arrêt de jeu !

Malheureusement, comme souvent au cours de ce Tournoi des VI Nations, les Bleus ont alterné le bon et le beaucoup moins bon. Indisciplinés pendant toute la rencontre, les coéquipiers de Louis Picamoles, encore héroïque ce samedi à Saint-Denis, ont offert six pénalités aux Gallois. Résultat, à l’issue du temps réglementaire, ce sont les visiteurs qui menaient 18 à 13. Et là, le match a pris un tournant historique. Sur la ligne d’essai galloise à la fin des 80 minutes réglementaires, les Français ont enchaîné les mêlées pendant plus de 20 minutes sans commettre la moindre erreur. Courageuse et un peu filoute, l’équipe galloise a fini par craquer face aux assauts français et une ultime charge de Camille Chat. La transformation de Camille Lopez, face aux poteaux, envoyait alors le Stade de France au paradis. Voilà comment conclure en beauté un Tournoi sinon plutôt décevant.

Par Benjamin S.

Réagissez à l'actu people