Sport

Formule 1 : Fernando Alonso victime d‘un violent crash lors du Grand Prix d’Australie (Vidéo)

Formule 1 : Fernando Alonso victime d‘un violent crash lors du Grand Prix d’Australie (Vidéo)

Le pilote espagnol a été victime d’un accident très violent et surtout impressionnant ce dimanche 20 mars lors du Grand Prix d’Australie. Après une collision avec un autre pilote, Fernando Alonso est parti en tonneau avant de terminer sa course contre un rail de sécurité. Une séquence choc que nous vous proposons de découvrir sur notre site Non Stop Zapping.

Si les accidents en Formule 1 ne sont pas rares, ils sont tout de même très impressionnants. Et si la plupart des pilotes s’en sortent, d’autres en revanche n’ont pas forcément cette chance. L’été dernier, le monde de la Formule 1 a pleuré la mort de Jules Bianchi qui s’est éteint après neuf mois dans le coma à seulement 25 ans. Lors du Grand Prix de Hongrie, tous les pilotes et la famille du jeune homme avaient tenu à rendre un dernier hommage au Français : "je pense qu’on se devait au minimum de faire cela, vu l’hommage que tout le monde rend à Jules, qu’il ait la plus belle reconnaissance aujourd’hui  (...) Il voulait être reconnu en tant que grand pilote et aujourd’hui on se devait d’être là parce que notre présence fait qu’il est encore plus présent avec nous et qu’on doit remercier tous ces gens qui lui rendent un si bel hommage", avait déclaré Philippe Bianchi, le père de Jules Bianchi.

"Je savais ce qui était en train de se passer"

Ce dimanche 20 mars, les pilotes ont eu une belle frayeur lors du Grand Prix d’Australie. Au 17e tour de la course, Fernando Alonso a été victime d’un accident impressionnant après un violent accrochage avec Esteban Gutiérrez. Alors que le pilote espagnol a heurté l’arrière de la voiture de son adversaire pendant un dépassement à très haute vitesse, son véhicule est parti en tonneau avant de terminer contre un rail de sécurité. Par miracle, le pilote s’en est sorti indemne : "Je savais ce qui était en train de se passer mais il n’y avait plus rien à faire. Il faut compter sur la chance, sur la voiture, sur la sécurité. Je suis en vie grâce à la sécurité présente en Formule 1. C’était un accident effrayant, j’ai de la chance d’être ici, je suis heureux et reconnaissant d’être ici". Fernando Alonso n’en veut d’ailleurs pas à Esteban Gutiérrez qui n’est pas en faute : "Je ne pense pas, c’est difficile de juger. Nous essayons de faire la course, d’être aussi rapides que possible. J’ai pris l’aspiration de Gutiérrez pour le dépasser aussi vite que possible, j’étais caché derrière son aileron, c’était une combinaison de choses. Nous allons bien, c’est le principal".   

Réagissez à l'actu people