Sport

Euro 2016 : Violents affrontements de supporters à Nice (Vidéo)

   / 4  
Euro 2016 : Violents affrontements de supporters à Nice (Vidéo)
1
Euro 2016 : Violents affrontements de supporters à Nice (Vidéo)
Les rues de Nice ont été l'hôtel de violentes altercations de supporters
2
Les rues de Nice ont été l'hôtel de violentes altercations de supporters
Bagarre entre les supporters irlandais et polonais
3
Bagarre entre les supporters irlandais et polonais
Les forces de l'ordre niçoises obligées de faire face à des jets de projectiles
4
Les forces de l'ordre niçoises obligées de faire face à des jets de projectiles

Décidément cet Euro 2016 rime véritablement avec violences chez les supporters. En effet, si les supporters anglais et russes se sont fait énormément remarquer à cause de leurs violentes altercations à Marseille, ce ne sont malheureusement pas les seuls à vouloir se battre. Dans les rues de Nice c'est au tour des supporters irlandais et polonais de sortir les griffes... Non Stop Zapping vous en dit plus.

L'Euro 2016 a donné son tant attendu coup d'envoi ce vendredi 10 juin. Et si les amateurs de football sont venus des quatre coins de l'Europe pour assister à l'événement, de nombreux supporters ont décidé de faire rimer tourisme avec hooliganisme. En effet, après les violentes altercations dans les rues de Marseille entre les supporters anglais et russes, les fans des Équipes de l'Irlande et de la Pologne se sont malheureusement également faits remarquer.

Bagarre de supporters à Nice

Durant la soirée de ce samedi 11 juin, de violents affrontement de supporters ont eu lieu dans les rues de Nice. Le bilan de cette gigantesque bagarre est lourd, en effet pas moins de sept blessés sont à déplorer une fois encore. Alors que l'alcool semble être le facteur déclencheur de ces excès de violence entre supporters, il va cependant être très difficile pour les forces de l’ordre de venir à bout de ce fléau. Le match Pologne-Irlande du Nord aura lieu ce dimanche 12 juin à 18 heures, espérons seulement que la fin du match ne ressemblera pas à celle vécue au Vélodrome.

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people