Sport

Euro 2016 : Nice prépare un comité d'accueil pour les hooligans

Euro 2016 : Nice prépare un comité d'accueil pour les hooligans

Ce jeudi, nous serons à neuf mois jour pour jour du début de l'Euro 2016 de football organisé en France du 10 juin au 10 juillet prochain. Alors que les dix stades sélectionnés sont presque tous prêts, la police a intensifié son entraînement pour répondre aux supporters violents autour des enceintes les jours de matches.

A un peu plus de neuf mois du début de l'Euro en France (10 juin-10 juillet), la France se prépare activement pour accueillir les 23 autres équipes qualifiées, en plus de la France de Blaise Matuidi, ainsi que leurs supporters pendant le mois de compétiton. Hormis le Stade des Lumières de Lyon, qui sera inauguré en début d'année prochaine, les neuf autres enceintes (Saint-Denis, Paris, Marseille, Saint-Etienne, Lille, Toulouse, Lens, Bordeaux et Nice) sont déjà opérationnelles et accueillent des rencontres de championnat ou de Coupes d'Europes depuis quelques mois. La France n'est donc pas dans la situation du Brésil, qui avait terminé les travaux de plusieurs stades quelques jours avant les premiers matches de la Coupe du monde l'année dernière, après avoir pris des mois de retard dans les travaux. Pour la première fois de l'histoire, l'Euro va regrouper 24 équipes, contre 16 lors des précédentes éditions. Cette nouvelle règle multiplie mathématiquement le nombre de supporters qui vont affluer dans le pays durant la compétition.

 

Nice accueillera quatre rencontres

 

Pour gérer cette foule, les autorités pourront s'appuyer sur des moyens logistiques comme les caméras qui sont installées dans les stades et aux abords afin de contrôler l'afflux des spectateurs et intervenir si besoin est. En attendant le 10 juin, date du match d'ouverture, les policiers ont démarré leurs entraînements spécifiques. Afin de faire face aux supporters agités ou bien aux hooligans tant redoutés par les autorités, les forces de l'ordre échaffaudent des scénarios d'intervention, comme ce mercredi à Nice. L'Allianz Riviera, inaugurée il y a maintenant deux ans, est l'un des dix stades retenus pour accueillir la compétition. Quatre matches, dont un huitième de finale sont prévus dans le stade de 35 000 places. Mardi, Nice Matin a pu suivre l'un des entraînements des brigades de surveillances territoriales (BST) de la ville sur le site du fort de la Revère. Le commissaire Rabah Souchi, responsable du pôle voie publique de Nice au sein de la police, a accepté de livrer quelques clés sur la stratégie des policiers : "On a travaillé dans des axes qui sont de types violences urbaines, par exemple une patrouille prise à partie par des concitoyens de zone sensible ou des hooligans. Le scénario se dégrade et là il y a une intervention du renfort pour sécuriser les personnels et procéder à des interpellations." Si l'ambiance était détendue ce mardi sur les hauteurs de Nice, elle devrait être bien différente dans neuf mois.

Réagissez à l'actu people