Sport

Drame de Furiani : Il y a 25 ans, la France et le monde du football sombraient dans l’horreur (Vidéo)

Drame de Furiani : Il y a 25 ans, la France et le monde du football sombraient dans l’horreur (Vidéo)

Le 5 mai 1992, en marge du match de Coupe de France Bastia-Marseille, une tribune du stade Furiani s’effondrait faisant 18 morts et plus de 2 500 blessés. 25 ans après, ce drame est encore dans toutes les mémoires et la cicatrice a beaucoup de mal à se refermer et notamment en Corse. Non Stop Zapping vous en dit plus.

Alors que ce 5 mai 1992 devait être un jour de fête, il s’est transformé en véritable tragédie. En effet, alors que le SC Bastia reçoit l’Olympique de Marseille, dans un stade Armand-Cesari de Furiani en fête, une tribune s’effondre faisant 18 morts et  plus 2 500 blessés. Un drame qui a fait plonger la France, le football français et surtout la Corse dans l’horreur. "Le stade n'est pas un lieu où on peut penser qu'il puisse se passer ce qui s'est passé. Ça a été un cauchemar épouvantable, avec des gens, des cris, des morts. C'est gravé dans ma mémoire pour toute mon existence", a confié Bernard Tapie sur "franceinfo", président de l'OM et ministre de la Ville à l'époque.

La catastrophe de Furiani encore dans toutes les têtes

Et en ce 5 mai 2017, soit 25 ans après cette terrible catastrophe de Furiani, la Ligue de Football Professionnel a décidé de commémorer ce triste anniversaire en faisant observer une minute de silence sur tous les terrains. "Un hommage sous la forme d'une minute de silence ou d'applaudissements sera observé sur tous les stades des clubs professionnels évoluant ce vendredi 5 mai, 25 ans jour pour jour après le drame", a expliqué la LFP dans un communiqué. Pour autant, depuis plusieurs années le collectif des victimes du 5 mai milite pour que plus aucun match ne soit joué à cette date. Et en 2015, le ministère des Sports a décidé d'interdire la tenue de matchs seulement les samedis 5 mai.

Par Nicolas Cardinale

Réagissez à l'actu people