Sport

Dimitri Payet : le lapsus gênant lors de sa conférence de presse à l'OM (vidéo)

Dimitri Payet : le lapsus gênant lors de sa conférence de presse à l'OM (vidéo)

Lors de la conférence officielle à la commanderie de l'Olympique de Marseille, Dimitri Payet a commis une bien belle boulette lors de son entretien avec les journalistes. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur notre site Non Stop Zapping.

"Je suis prêt à chi...". C'est le lapsus embarrassant qu'a déclaré Dimitri Payet lors d'une conférence de presse à l'Olympique de Marseille ce lundi 30 janvier. Acheté 29 millions d'euros par l'Olympique de Marseille à West Ham, le lapsus a provoqué un fou rire général dans la salle lors d'une question concernant le prochain huitième de finale de la Coupe de France entre l'OM et l'Olympique Lyonnais mardi 31 janvier.

Le journaliste lui demandait alors : "Etes-vous prêt à jouer ?". "Bien évidemment, je suis prêt à chie.., à jouer, pardon ! Elle est belle celle-là", a-t-il déclaré avec un petit sourire au coin des lèvres. Visiblement embarrassé par la situation, Dimitri Payet a ensuite ironisé sur la situation demandant de "couper au montage".

Dimitri Payet : "la France me manquait"

Fraîchement transféré à Marseille, Dimitri Payet a retrouvé le sourire après plusieurs semaines compliquées dans son club anglais de West Ham. Malgré un transfert plus long que prévu, Dimitri Payet redevient un joueur marseillais deux ans après son départ en 2015. Entre 2015 et 2017, le passage en Angleterre a été une consécration pour le joueur. Après deux saisons pleines, le joueur de l'équipe de France a réalisé des performances de très hauts niveaux. Ce qui lui permettra de prendre une place de titulaire lors de l'Euro 2016 avec l'équipe de France. Auteur d'une compétition en majuscule, le sportif atteindra d'ailleurs la finale contre le Portugal. Consécration au niveau international, Dimitri Payet fait même parti des 30 nominés pour le Ballon d'or 2016 par le magazine France Football. (il termine à la 17ème place).

Par Maxime Carignano

Réagissez à l'actu people