Sport

Des habitants de Londres pillent les stocks d’eau potable destinés aux marathoniens (vidéo)

   / 5  
Des habitants de Londres ont pillé un stock d'eau potable
1
Des habitants de Londres ont pillé un stock d'eau potable
Ils ont profité des stocks du marathon pour se servir
2
Ils ont profité des stocks du marathon pour se servir
Ils se sont saisis des packs d'eau
3
Ils se sont saisis des packs d'eau
Certains ont rempli leurs sacs
4
Certains ont rempli leurs sacs
Les bénévoles avaient ordre de ne pas aller au conflit physique en cas de pillage
5
Les bénévoles avaient ordre de ne pas aller au conflit physique en cas de pillage

Dimanche 24 avril se tenait le marathon de Londres. Des habitants en ont profité pour piller un stock de bouteilles d’eau destinées aux coureurs. Une vidéo que nous vous proposons de retrouver sur Non Stop Zapping.

Début avril, un coureur amateur avait fait le buzz lors du marathon de Paris. Quelques secondes après le départ donné par Anne Hidalgo, il s’était rué vers la tête de la course tout en se filmant. Une initiative saluée par beaucoup mais critiquée en direct par les commentateurs de France télévisions, auxquels le principal intéressé avait ensuite répondu comme vous l'indiquait Non Stop Zapping.

En quelques secondes, une palette vidée de son contenu

Dimanche 24 avril, c’était au tour de Londres d’organiser son marathon annuel. Comme l’an dernier, c’est le Kenyan Eliud Kipchoge qui s’est imposé en 2 heures, 3 minutes et cinq secondes, échouant de peu contre le record du monde de son compatriote Dennis Kimetto (2h2’57’’). Derrière ce spécialiste de la distance, des milliers d’anonymes ont bouclé la distance et un petit blagueur s’est bien amusé à leur passage en faisant mine de leur taper dans les mains avant de retirer la sienne.

Sur un autre point du parcours se tenait un ravitaillement, indispensable aux coureurs pour tenir sur la durée. Toutefois, une grande partie du stock de bouteilles d’eau présent à cet endroit n’a pas été bu par les coureurs puisque les habitants se sont précipités sur une palette avant d’en extraire les packs d’eau potable pour leur usage personnel. Les bénévoles chargés de la distribution avaient pour ordre de ne pas entrer en conflit physique en cas de pillage. 

Réagissez à l'actu people